Magazine Politique

La montée du FN est bien en grande partie une construction médiatique

Publié le 18 mars 2014 par Leunamme

Cela fait des mois que le Front de gauche le dénonce : certains médias et certains journalistes font la part belle au Front National. On peut même dire que parfois ils vont même jusqu'à tirer le tapis rouge devant lui. Sauf que jusqu'ici, cette partie là de la gauche était bien la seule à le dire et à s'en émouvoir. Il faut dire que d'autres, soi-disant à gauche eux aussi, ont de réels intérêts à ce que le Front National fasse de gros scores aux municipales. Quant aux patrons de presse qui sont ceux qui diligentent, sans l'assumer, cette opération, c'est tout bon pour eux : la persistance d'un FN est la garantie de tuer dans l'oeuf toute tentative de critique radicale et constructive du système qu'ils défendent et qui les fait vivre.

Sauf que le CSA vient de publier le temps de parole donné à chacun des grands partis par les chaînes d'info dans le cadre de la campagne électorale des municipales. On y apprend que pour BFMTV, chaîne télé dont le positionnement bien à droite de l'échiquier et à tendance un brin réactionnaire ne fait aucun doute, BFMTV donc, a consacré plus de 40 % du temps de parole politique de son antenne au Front National. 40 % ! Vous avez bien lu ! Pour un parti qui n'est présent que dans moins de 500 communes (1 % des communes françaises), c'est beaucoup, c'est énorme. On y découvre aussi que sur toutes les antennes, la part dévolue au Parti de gauche, au Front de gauche ou au PCF, est parfois proche de la portion congrue, alors même que sous une forme ou une autre (avec ou sans alliance avec le PS), ces forces politiques sont candidates dans la plupart des villes de plus de 10 000 habitants et que le PCF a lui tout seul dirige actuellement plus de 700 villes. Voila une différence de traitement qui en dit long sur le camp choisi par une partie des médias.

Le silence médiatique qui entoure cette information en dit d'ailleurs long sur la gêne de toute une profession. Il a fallu que Regards, journal classé à gauche, proche des idées du Front de gauche, publie un article sur le sujet sur son site pour qu'enfin des réactions se fassent. La plus affligeante d'entre elles n'a pas tardé, elle est venue d'un blog sur le site du Monde censé démontrer que Regards se trompait et qu'en fait la part donné au FN n'était pas aussi importante. Las ! Malheureusement pour le pauvre journaliste, son billet prouve seulement qu'il ne s'est même pas donné la peine de lire le billet de Regards, il s'est arrêté au titre, et surtout son argumentation est basée sur les propos de la direction de BFMTV. S'il avait eu un peu de conscience professionnelle, il aurait pris la peine de confronter ces propos-là à la réalité des faits, au lieu de nous les donner  comme une verité indépassable. Il faut dire que Jean-Luc Mélenchon et un nombre de plus en plus importants de lecteurs du Monde s'émeuvent depuis longtemps des articles présentant le Front National sous un jour positif. Cet épisode ne fait que leur donner raison, et rappeler une fois de plus que sans la complaisance d'une partie de la presse, le FN ne serait pas là où il est aujourd'hui.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Leunamme 1306 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines