Magazine Sport

L'heure des choix...

Publié le 15 mai 2008 par Pascal Boutreau

D'abord, un grand merci à tous celles et tout ceux qui m'ont fait un petit coucou le 13 mai... Putain, déjà 39....

Petit moment sympa ce mercredi matin. Pour une fois, c'était marrant d'être de "corvée" de conférence de rédaction (tous les matins à 11h30, en présence d'un responsable de chaque rubrique (le groupe des sports olympiques en ce qui me concerne), cette réunion débriefe le journal du jour et prépare celui du lendemain). Nous recevions en effet le Prince Albert de Monaco en "guest star". Plutôt sympa Monseigneur et surtout grand connaisseur et passionné de sport.

....................................

Img214034292
Pas facile la vie de sélectionneur. Qui plus est en période préolympique. Dans beaucoup de disciplines olympiques, est venue l'heure de déterminer ceux qui auront le privilège d'aller défendre leur chance, dans trois mois à Pékin. Si certains choix passent par la réalisation d'un chrono ou par l'établissement d'une performance chiffrée (comme dans la natation), dans d'autres cas, il revient aux techniciens et entraîneurs de faire un choix. Parfois, deux ou trois postulants pour une seule place. Un seul heureux pour plusieurs malheureux qui d'un seul coup vivent ce choix comme la plus grande des injustices. Cette semaine, l'escrimeuse Cécile Argiolas a ainsi décidé de faire appel suite à sa non sélection. Récemment, un lutteur me racontait la même désillusion, toute la détresse ressentie quand il a appris qu'il n'était pas retenu pour aller disputer la dernière chance de qualifier sa catégorie dans un tournoi. Il me parlait de la déception de ses proches, des gens qui avaient cru en lui. Ce tournoi représentait pour lui une porte d'embarquement sur Pékin. Et là, subitement, la porte se claquait devant lui. Il la prenait en pleine poire et voyait s'envoler tous les rêves olympiques qui l'avaient sans doute guidé durant des mois. Des rêves qui lui avaient permis d'encaisser tant de sacrifices, tant de souffrances avec l'unique espoir de participer à la fête planétaire du sport. Qui plus est pour un sport aussi confidentiel que la lutte.

Fredbelaubrebeauvais
Tous les arguments sont bons pour juger la sélection de l'autre comme une erreur, et parfois, même comme un scandale. Difficile dans ces cas là de garder un semblant d'objectivité, de réaliser que l'autre a consenti autant de sacrifices que vous. Une déception qui parfois, alimentée par un entourage lui non plus pas forcément objectif, peut dériver vers de la rancoeur. Espérons que dans quelques semaines, quand Isabelle Gautheron, la DTN du triathlon, annoncera les deux triathlètes qui accompagneront Fred Belaubre à Pékin, ces choix ne génèreront pas de tels excès. Evidemment, le soulagement et "l'extase" des deux heureux élus seront au moins aussi intenses que la déception des deux autres. Mais voilà, il faudra bien accepter ce choix, aussi sévère et amer puisse-t-il paraître aux yeux des "recalés", de leurs proches et de leurs partisans.

..............................................................

Crossnicolastouzaint2007
Du dada. Si vous êtes du côté de Saumur ce week-end, foncez voir l'épreuve de concours complet. Il y aura évidemment les Français menés par la star Nicolas Touzaint et encore Jean Teulère champion du monde 2002 ainsi que tous les autres postulants à la sélection olympique (je rappelle que la France est tenante du titre olympique). Tous ces Bleus seront en selle sur leur cheval de tête, c'est-à-dire leur meilleur cheval (Galan de Sauvagère pour Touzaint ou Espoir de la Mare pour Teulère par exemple). Les Français donc mais aussi pléthore d'étrangers. Et quels étrangers. Mark Todd, la légende néo-zélandaise, élu par la Fédération internationale comme le plus grand cavalier du 20e siècle, sera ainsi présent, à la recherche de sa qualification olympique. Il y aura aussi plusieurs champions olympiques et du monde pour un rendez-vous qui s'annonce exceptionnel. Si vous en avez l'occasion, foncez. Je vous recommande en particulier le cross, samedi, toujours le moment fort d'une épreuve de concours complet.

Sans_titre_2
Un petit coup de pub au passage pour le site de Maxime Collard, une jeune cavalière de 22 ans qui excelle en dressage. La demoiselle, que j'ai rencontrée lors de mon périple à dadaland, à La Baule, vient de lancer son site et je vous invite à aller y faire une petite visite. Et puis au cas où vous auriez un dada de dressage que vous ne sauriez à qui confier (oui je sais la probabilité est faible mais bon on ne sait jamais...), n'hésitez pas à lui faire signe... C'est une jeune fille talentueuse qui en veut et bien décidée à vivre sa passion au maximum tout en conciliant de brillantes études.  www.maximecollardteam.fr

..................

Ffp
Petit retour sur le week-end dernier spécial Laeti avec la victoire de Jean-Maxence Berrou lors d'une étape de Coupe du monde de pentathlon moderne. Le Français en est à sa deuxième victoire de l'année. Sacrée perf ! Cela fait un moment, depuis la retraite de Sébastien Deleigne (deux fois champion du monde) que les garçons n'avaient plus briller. Et il faudra donc le suivre à Pékin même si les chances tricolores seront bien entendu davantage entre les mains d'Amélie Cazé, notre championne du monde en titre. Et toujours pour les triathlètes, sachez que l'Américaine Sheila Taormina est a priori qualifiée pour les Jeux olympiques. Après avoir été sacrée championne olympique de natation en 96 (relais 4x200 US), championne du monde de triathlon (6e aux JO de Sydney en tri), la voilà donc en route, à 39 ans, pour une nouvelle aventure olympique. Mais j'aurai l'occasion d'y revenir. A priori très bientôt dans le journal... Enfin j'espère car son histoire est vraiment incroyable. 

...................................................................................

Ironman_logo_2
Mardi

Vélo : 4 heures seul en Vallée de Chevreuse (105 km, parcours habituel, Vacheresse, Vaux de Cernay, Auffargis, 17 tournants, Port Royal, Homme mort)

Natation: 3000 m (800 souple amplitude (50 polo, 50 sprint) ; 800 (25 sprint, 25 jambes, 50 ratt) ; 600 pull (2 x 100 resp.: 3 tps, 5 tps, 7 tps) ; 8 x 50 plaquettes seules ; 400 pull amplitude).

Début de semaine assez light. L'occasion de reprendre un peu de forces après deux semaines très chargées et surtout avant un week-end assez "costaud" avec samedi le semi-marathon de La Champenoise et dimanche le triathlon CD de Pont-Audemer.    

Et pour info, a y est j'ai envoyé mon inscription au MD de Troyes (3000m de natation, 80km de vélo, 21km à pied), le 1er juin, trois semaines avant l'Ironman de Nice, occasion de voir si tout fonctionne normalement... Avec plus de 30 Meudonnais inscrits, impossible de zapper cette course si je veux finir dans le Top 10 du Meudon Iron Tour !

...................................................................................

"No stress" que ça s'appelle... Moi j'aime bien cette idée...


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Pascal Boutreau 6812 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine