Magazine Design et Architecture

L’urgence? Promouvoir l’architecte!

Publié le 29 octobre 2012 par Archiviewpoint @ArchiViewpoint

Le retour de vacances est synonyme de souvenirs qui occupent l’esprit et les valises. S’empilent généreusement des images, des senteurs, des saveurs, des gestes, des sons, des objets, des livres… et j’en passe. Le tout est recueilli, ici et là, tel un collectionneur spontané, au gré des promenades et des découvertes. Et c’est bien au cours d’une de ces promenades que, dans un petit café situé en plein centre du Jardim do Principe Real, à Lisbonne, je suis tombé sur un dépliant, placé à côté de tous les autres dépliants publicitaires usuels, intitulé: « Trabalhar com um arquitecto » (Travailler avec un architecte).

Trabalhar_com_um_arquitecto_OASRS

Rien d’autre que la dernière campagne de promotion de la profession d’architecte de l’Ordre des Architectes du Portugal (section régionale sud). Conçu en 2007 et mis à disposition sous forme électronique, ce guide a pris un nouvel élan en mai 2012 par une généreuse distribution de 20 mille exemplaires au format papier à travers les plus grands centres urbains de la moitié sud du pays, incluant les îles.

En cherchant un peu, j’ai aussi appris qu’une campagne de communication avait également été mise en place plus tôt, en 2011, notamment dans la publication papier de la revue spécialisée en nouvelles technologies BIT. Le slogan: sachez quels sont les avantages de travailler avec un architecte. Un encart très sobre qui renvoi directement le lecteur à l’adresse web du guide.

publicite_OASRS_revue_BIT

Au Portugal, le cadre de la pratique de l’architecte est assez bien défini et les deux grandes stars internationales de l’architecture, qui sont Alvaro Siza Vieira et Souto de Moura, offrent une visibilité et un rayonnement constant de la profession. Malgré ce contexte favorable, l’Ordre des Architectes, en tant que seule institution qui représente et qui régule la profession, n’a donc pas hésité à s’investir dans une campagne de promotion. La crise économique qui sévit depuis 2008 dans le pays en est peut-être pour quelque chose. Mais, est-ce la seule raison?

Pas si sûr! Récemment, quelques articles ont démontré que l’existence même de la profession d’architecte reste fragile, partout dans le monde. Pour Carole-Anne Davies, directrice générale de la « Design Commission for Wales », la pression qui s’exerce sur les architectes est sans précédent (Good architecture is precious – we must fight for it, Aout 2012). Jonathan Meades, qui se décrit comme un écrivain britannique spécialiste de la nourriture, de l’architecture et de la culture, n’hésite pas à utiliser la tribune du quotidien The Guardian pour accabler les architectes de tous les maux de nos cités: les architectes sont les derniers à qui s’adresser pour définir nos villes (Architects are the last people who should shape our cities, Septembre 2012). Sans compter sur le cannibalisme interne à la profession, qui exploite et épuise les jeunes architectes, monopolise l’accès à commande, et fragilise la diversité de sa propre relève. Situation parfaitement décrite aux États-Unis dans un article de Caela J. McKeever, paru en Septembre 2012.

C’est sans nul doute inquiétant. On comprend mieux que le plan de communication mis en place par l’Ordre des Architectes du Portugal s’ajuste pleinement dans ce contexte alarmant, où il devient urgent de défendre avec conviction la profession. Dès lors, une autre question se pose: qu’en est-il des actions des autres ordres des architectes en Europe, au Canada et ailleurs?

affiche_maison_CNOA_2002

Le Conseil National de l’Ordre des Architectes (CNOA) de France, possède un long historique d’actions de sensibilisation auprès du grand public, des politiciens, des maîtres d’ouvrage et des autres acteurs du secteur de la construction. En 2002, l’ordre ouvre le débat pour une réforme de la loi sur l’architecture, et crée l’évènement en exposant, sur l’ensemble du territoire français, des affiches aux slogans déroutants, saisissants d’émotion.

affiche_hopital_CNOA_2002

En 2007, le CNOA s’immisce dans la course à la présidentielle avec la campagne de communication intitulée « Architecture 2007 ». Une action qui a pris place sur les principaux sites Internet de presse et par 10 000 affiches dans les rues de 130 villes. « Avec cette campagne l’Ordre des architectes a choisi d’interpeller citoyens et candidats, et de « prendre au mot » ces derniers à partir de certaines de leurs citations sur les sujets qui touchent les architectes. La conviction de l’Ordre est que l’expérience des architectes peut aiguillonner et inspirer utilement les programmes des futurs responsables politiques, quels qu’ils soient. »

affiches CNOA 2007

Il n’y a pas si longtemps, sur notre compte Twitter, @ArchiViewpoint, un utilisateur témoignait sa satisfaction de recevoir une copie de « Construire avec un architecte », édité par le CNOA. Un ouvrage de 48 pages datant de 2009 « destiné aux clients des architectes, notamment les particuliers souhaitant faire construire leur logement. Cette publication sera diffusée largement pour présenter le rôle de l’architecte, répondre aux questions pratiques des maîtres d’ouvrage et simplifier le recours à un architecte. » Le guide est disponible pour le téléchargement (en français et en anglais), mais également en version imprimée, gratuitement sur demande.

travailler_avec_un_architecte_CNOA_2009

En Belgique, l’Ordre des Architectes, Conseil francophone et germanophone, s’est également engagé en 2011 dans une campagne de sensibilisation, afin de promouvoir le métier d’architecte. Les images et les slogans de la campagne (« Seul un architecte peut en faire autant pour vous ») ont été largement diffusés dans des hebdomadaires et sur les ondes de trois radios. Cette action publicitaire est aussi accompagnée d’une brochure d’une vingtaine de pages intitulée L’architecte. Encore une fois, l’intérêt est de présenter le rôle nécessaire de l’architecte à un large public.

affiche_OA_belgique

Les ordres en Amérique du nord semblent être plus frileuses envers les campagnes de sensibilisation à la profession d’architecte. Seul a émergé de cette recherche quelques images d’affiches publiées par The American Institute of Architectes, mais aucune autre donnée supplémentaire n’a pu être trouvée.

affiche_AIA_scream

Au Canada, bien que la profession d’architecte soit représentée par un ordre dans la plupart des provinces ainsi que par l’Institut Royal d’Architecture du Canada (IRAC), qui se veut « le principal porte-parole de l’architecture au Canada », rien n’indique que des actions de sensibilisation à large échelle aient pu être menées à travers les canaux de diffusion grand public. Certes, les sites web de l’IRAC, de l’Ordre des Architectes du Québec ou encore de l’Ontario Association of Architects, offrent un certain nombre d’informations sur l’organisation de la profession, organisent et présentent tout un ensemble d’évènements, assistent également la publication d’ouvrages reliées à l’architecture, mais, qu’en est-il de la promotion de l’architecte envers une société qui pense qu’un projet « faut pas que ça coûte cher, et faut surtout plaire au plus grand nombre. »? L’architecte québécois Pierre Thibeault poursuit avec des mots qui traduisent très probablement la situation de la profession dans de nombreux pays: « aujourd’hui, on ne cherche plus d’architectes, on cherche des constructeurs ».

Certes, une campagne de sensibilisation au métier d’architecte n’est pas synonyme de changements radicaux. Malgré les efforts avérés de l’Ordre des Architectes de France, il demeure que plus de 60% des bâtiments et 90% de l’urbaniste sont construits ou conçus sans architecte. Cela dit, l’effort pour sensibiliser le plus grand nombre est primordial, autant pour faire valoir que l’architecte reste un professionnel actif et responsable dans la société dans laquelle il vit, que son rôle est de contribuer pleinement à la définition du futur de notre environnement, et qu’il est en tout temps nécessaire de stimuler les vocations.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :