Magazine Voyages

T’es québécoise en Allemagne quand…

Publié le 23 mars 2014 par Marielyner

…. cette affiche d’hôtel t’attendris au plus au point!

IMG_2718

… tu voudrais qu’il neige et que tu as le blues de l’hiver.

… tu te fais bousculer pour entrer dans l’autobus et/ou le Ubahn/Sbahn: les allemands ne savent pas faire la queue.

… t’es malade, on te propose une solution saline à ta vaporiser dans le nez. Et tu trouves que c’est dégueulasse.

…. tu connais les horaires de train par coeur.

… tu dis bonjour et au revoir au chauffeur d’autobus. Et il te regarde incrédule, comme si tu venais de lui dire que tu aimerais lui licher les oreilles.

… tu ne sais pas trop quoi faire avec ta montagne de bouteilles de verres consignées/non-consignées.

… quand tu te décides à essayer d’aller porter ta montagne de bouteilles vides, tu te rends comptes qu’il faut aussi que tu te souviennes exactement dans quelle épicerie tu as prise telle ou telle bouteille. Sinon la méchante machine les refuse.

… tu sors illico de l’épicerie avec un sac plein de bouteilles vides rejetées par la méchante machine sélective et tu mets le tout près de la première poubelle, direct sur le trottoir en te disant que tu contribues à diminuer la pauvreté dans ton quartier.

… la bière la plus cheap coute le prix d’un appel dans une cabine téléphonique Bell.

… tu tuerais pour avoir un pichet d’eau sur la table au resto.

… tu trouves l’accolade plus intime que la bise.

… tu ne fais jamais de small-talk dans la queue au supermarché.

… se faire dévorer du regard devient un fantasme impossible.

… se faire appeler “Madame” te tape royalement sur les nerfs et personne ne semble comprendre pourquoi. 

… après 6 mois dans ton nouvel appart, tu n’as toujours pas de rideaux dans la salle de bains.

… DM a définitivement remplacé le Jean Coutu dans ton coeur.

… tu dis dans une conversation que tu ne manges pas de viande et on te demande si tu es végétarienne ou vegan.

… presque tous tes produits de maquillage et de beauté sont vegan.

… tes produits nettoyants sont tous bio-non-testé-sur-les-animaux-certifiés-ecocert et sont souvent moins chers que les produits réguliers.

… ta facture internet te coute 24€/mois illimité.

… les fenêtres n’ont pas de moustiquaire.

… aller chez l’esthéticienne est un luxe.

… tu as besoin de quelques minutes pour comprendre pourquoi les RE sont bondés le samedi soir. Ha oui! Le foot…

… tu es scandalisée d’apprendre qu’il faut mettre une photo sur son CV. Et pas n’importe quelle photo. Ne non. Une photo prise par un photographe, format CV à 8€ pour 4 photos. Dois-je préciser que les candidatures spontanées sont un concept inconnu?

… les gens que tu rencontrent ne te croient pas quand tu leur dis qu’il fait chaud l’été au Québec. Et quand tu leur répond que Montréal a plus ou moins le même climat que Milan et Turin quand ce n’est pas l’hiver, ils te prennent pour un cinglée évadée de l’asile.

… ton frigo a la taille de celui de ta glacière de chalet.

… tu as l’impression d’être une prostituée dès que tu portes des talons de plus de 10 millimètres.

… les gens te prennent pour un extra-terrestre quand tu apportes ta bouteille d’eau réutilisable au travail. Et si en plus tu daignes boire l’eau du robinet, alors tu te rends compte que tes collègues chuchotent quand tu passes devant eux.

… tu n’oses plus apporter ta tasse de café réutilisable dans les cafés pour emporter pour éviter de te faire insulter par la commis.

… tu as enfin compris pourquoi le taux de chômage était aussi bas. Mais tu ne le répèteras pas.

… tu as aussi compris pourquoi les allemands restent à l’université siiiiii longtemps.

… jamais, mais JAMAIS tu n’oseras te mettre dans le nez ce que la pharmacienne te conseille pour te déboucher les voies nasales quand tu as le rhube. Et tu ne comprendras jamais l’importance que les allemands accordent à la fraicheur de leur nez: les granules en poudre rafraichissantes à la menthe qui ont l’apparence d’autre chose qu’on se fout dans le nez, non mais.

… tu ris intérieurement quand tu entends un piéton se plaindre du danger quand il y un un trou de 3 centimètres de diamètres dans la rue.

… tu n’en reviens pas de l’efficacité des travaux de voieries. Tu as à peine remarqué qu’il refaisait le pavé sur 10 km que le lendemain c’est fini. Ni vu ni connu.

… c’est psychologique: tu ne peux pas manger de crème glacée en plein mois de février. Même si toutes les crèmeries sont ouvertes à l’année.

…tu es surexcitée quand Pâques arrive et qu’il y a des Kinder Surprise format géant PARTOUT!

… tu savoures la liberté jouissive que cela te procure de lâcher un “Tabarnak” bien senti, n’importe où, dans n’importe quel contexte, devant n’importe qui.

… le pop-corn sucré… tu ne comprends juste pas pourquoi une telle chose existe.

… tu oses mettre du sirop d’érable sur tes crêpes. SCANDALE.

… personne ne va te dévisager si tu portes tes Birkenstock avec une jupe.

… tu déstabilises la caissière au supermarché si tu lui demande comment elle va.

… tu as toujours quelque chose á lire avec toi quand tu vas au resto parce que tu as appris que service/rapidité/efficacité ne font pas partie du vocabulaire des serveurs.

… tu te sens extrêmement cheap de ne laisser que 0,50€ de pourboire quand tu manges dans un café. Mais tu es rassurée à chaque fois quand le serveur te regardes ébaubie et heureux de ta générosité. Comme quoi Einstein prouve une fois de plus que tout est relatif.

… à suivre!


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Marielyner 7 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine