Magazine Politique

Quelles leçons, tirer du scrutin du 23 mars 2014 à Vaulx en Velin ?

Publié le 24 mars 2014 par Parolededemocrate
Comparons tout d'abord le tableau des résultats du premier tour des municipales de 2008 et 2014. 
Quelles leçons, tirer du scrutin du 23 mars 2014 à Vaulx en Velin ?
Quelles leçons, tirer du scrutin du 23 mars 2014 à Vaulx en Velin ?
Les chiffres sont très importants. En 2008, Sarkozy , président de la république issu des rangs de l'UMP était au pouvoir avec un fort taux d'impopularité dans un contexte de crise économique aggravé. En 2014, c'est François Hollande , socialiste, de l'être dans le même contexte de crise et de chômage mais dans un monde où certains pays comme l'Allemagne s'en sortent mieux.
Si on analyse les résultats des deux scrutins, on remarquera de suite que globalement la gauche perd énormément du terrain. Si le maire sortant Bernard Genin ne reproduit pas le score de Maurice Charrier et même pire subit un échec cuisant en baisse vertigineuse du nombre de votants en faveur du maire sortant. On ne peut pas complètement lui en vouloir, C'est la première fois qu'il se présente au poste de Maire alors qu'Hélène Geoffroy qui n'a pas démérité en est à sa 3 ième tentative et bénéficie du fait non négligeable d'être député et d'avoir été conseillère générale élue ( ça aide beaucoup lors d'une campagne. Il n'empêche tout de même que le score d'Hélène Geoffroy est remarquable dans un environnement hostile aux candidats socialistes et qui est le fruit d'une campagne intelligente sur le terrain en s'appuyant sur des acteurs locaux non socialistes mais impliqués dans la vie quotidienne des Vaudais. Hélène Geoffroy est arrivée en tête de cette élection du premier tour des municipales en faisant le plein de son électorat. C'est le constat que l'on fait en analysant les chiffres dans le détail. Les abstentionnistes de 2008, on les retrouve en 2014, en plus grand nombre. L'augmentation du nombre d'inscrits et les défections des électeurs au détriment de Bernard Genin ne profitent pas du tout à Hélène Geoffroy qui retrouve à peu près son électorat de 2008 et si elle veut réussir à prendre la Mairie à l'équipe actuelle, il va lui falloir rassembler les forces du premier tour et mobiliser les abstentionnistes du premier tour. L'écart  avec le maire de Vaulx-en-Velin est tout simplement serré, moins de 80 voix. Il s'agit d'une première victoire très relative et même symbolique de la candidate socialiste et après la joie des colistiers d'Hélène Geoffroy, il s'agit de vite s'atteler à la tâche. Pour le maire Bernard Genin, rien n'est encore perdu. A la différence d'Hélène Geoffroy, il a encore de la réserve, notamment parmi les électeurs de l'UVI dont beaucoup n'accepteront jamais une fusion avec Philippe Moine de l'UMP et pourront revenir au bercail après ce coup de semonce de Gasmi. Il ne faut pas prendre l'électorat populaire de Vaulx-en-Velin pour des imbéciles. Même s'ils sont nombreux à pouvoir voter une liste Lepen, ils n'ont aucune sympathie pour un candidat de l'UMP non par détestation de Philippe Moine qui est certainement sympathique mais l'Ump donne à beaucoup à Vaulx en Velin des boutons.

Ainsi plus qu'une victoire d'Hélène Geoffroy qui en nombre de votants améliore très peu son score au regard de l'augmentation du nombre d'inscrits, c'est plus un rejet de la politique du maire auquel on assiste. L'électorat de l'équipe sortante s'est répartie entre abstentions, la liste de Gasmi et un peu sur la liste citoyenne de Stéphane Bertin , hétéroclite, composée de sans étiquettes mais aussi de militants du Modem et peut être du front national qui savent jouer les caméléons pour discrètement mieux s'imposer. Le maire espère certainement qu'il s'agit d'un simple avertissement sans conséquence et que son électorat qui l'a boudé le ramènera à son poste au second tour. Il ne s'agit pas aussi de sous estimer la liste conduite par Philippe Moine de l'UMP qui peut élargir son électorat s'il arrive à un accord avec Stéphane Bertin, l'accord avec Nordine Gasmi ne lui apportera comme précisé au début du texte, très peu de voix. Ce qui risque de se dessiner si Bertin fusionne avec Moine, une triangulaire qui sera favorable au Maire sortant mais , il s'agit tout de même de s'inquiéter de la liste de Moine (UMP) qui peut mobiliser un électorat Fhaine dormant au second tour. quelque soit les plans ou décisions, ce sont les abstentionnistes qui décideront du résultat et qui à Vaulx-en-Velin son gravement majoritaires cette année.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Parolededemocrate 2305 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine