Magazine

Prince en pince

Publié le 25 mars 2014 par Lael69
Prince en pinceBenoît Perroud
De La Martinière JeunesseParu en Mars 201440 pages13,50 eurosAlbum Jeunesse dès 5 ansThèmes : Humour, Conte, Analphabétisme
"Prince en pince pour les jolies et minces. Gare aux pas, car crapaud écrabouillé, Beauté envolée!"Prince en pinceLe prince Guillaume de Malotruy est plutôt bon chasseur et surtout un incorrigible coureur de jupons. Au cours d'une chasse coquine, il écrase par mégarde un crapaud. Ce n'est pas n'importe quel crapaud. Non. Malheureusement il s'agissait de l'animal de compagnie bien-aimé de la sorcière Scaramouche. La vengeance sera terrible et le sort jeté sur le prince aussi. Dès lors, chaque élue du coeur du Prince, se verra transformée, au lendemain de la nuit de noces en créature atroce. 23 mariages plus tard, rien n'y fait, chaque dulcinée aussi belle soit-elle, une fois passé la bague au doigt devient laideron. Mais me direz-vous : que sont devenues les belles devenues moches? Enfermées dans un cachot, elles n'ont pour simple distraction qu'une bibliothèque. Un jour, n'y pouvant plus, le prince Guillaume ordonne à son conseiller Cornélius de lui trouver une femme dont la beauté serait impérissable. Prince en pinceEpousant alors une marionnette, le prince en pince, certes toujours, mais voudrait causer un brin. Devant le silence impérieux de sa belle, le prince s'ennuie. En visitant les cachots des détenues, il découvre la voix intelligente et douce d'une Cunégonde à la tête de cochon. Le prince analphabète tombe sous le charme...
Voici un album irrésistiblement drôle et aux propos délicieusement impertinents. C'est un conte frais et pimpant, léger et coquin avec sa petite dose d'humour noir qui ne manquera pas de surprendre les adultes et de faire sourire les enfants. On s'amuse follement de cette histoire farfelue de sorcière chagrinée, de princesses monstrueuses, de stratagèmes pour sauver ses bras et accessoirement sa peau et autres créatures disgracieuses mais qui s'avéreront tout aussi précieuses... Un conte intelligent qui nous parle de la superficialité du monde des apparences, de la toute relativité de la beauté et aussi du goût pour les lettres. Les illustrations sont parfaites pour ce conte décalé et malicieux, dans l'esprit enfantin, imagées et expressives. Un premier album tout en solo et franchement réussi pour Benoît Perroud.
Prince en pince

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lael69 8726 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte