Magazine High tech

Un pas de géant grâce à l’implantation d’un crâne réalisé via l’impression 3D

Publié le 28 mars 2014 par Printmy3d @Printmy3D

C’est encore un petit pas pour l’homme mais un grand pas pour la médecine. Une phrase emblématique lancée en 1969 par Neil Amstrong que ces chirurgiens responsables de cet exploit pourraient s’approprier tant cela « impressionne ».

En quoi ? Une équipe de chirurgiens a réussi à transplanter un crâne conçu… Avec une imprimante 3D !

image

Alors qu’une récente étude montre que les Américains sont 1/3 à vouloir adopter un jour une imprimante 3D, c’est au Pays-Bas où tout un pays s’est trouvé ébahi face à cette nouvelle incroyable dans la médecine.

C’est suite à une opération de 23 heures à Utrecht aux Pays-Bas que des chirurgiens ont eu la brillante idée de transplanter la partie supérieure d’un crâne façonnée à servir une patiente victime d’un mal peu commun. Une opération réussie puisque que cette opération a été menée de main de maître il y a déjà 3 mois. Une volonté du corps médical qui préférait attendre l’évolution de la patiente à l’opération pour le communiquer au monde entier.

L’impression 3D au service de la santé…

C’est encore un exemple incroyable du potentiel des imprimantes 3D car ces chirurgiens étaient face à une maladie peu commune qui provoquait une compression du cerveau de la patiente. Cette jeune patiente d’une vingtaine d’année victime de son crâne qui est passé de 1,5 cm à 5 cm. Une compression qui lui provoquait une perte de la vision jusqu’à devenir aveugle ainsi que de terrible maux de tête. Des fonctions cérébrales endommagées qui ne laissaient aucun choix à l’opération chirurgicale. Un passage obligatoire car la patiente n’avait plus longtemps à vivre dans cette situation…

Face à ce dilemme où aucun traitement existe, le corps médical à du de nouveau faire appel à l’impression 3D comme avec ce patient victime d’un accident dont la greffe lui redonna un semblant de dignité. Ici les chirurgiens Bon Verweij et Marvick Muradin de l’UMC d’Utrecht parviennent à la même solution en faisant appel à une société spécialisée en Australie. Pour ça il a été nécessaire de scanner la boîte crânienne de la patiente pour obtenir la taille et la forme idéal afin d’imprimer sa copie artificielle en trois dimension. À la suite l’opération délicate a été de remplacer la partie supérieure du crâne posant problème par la partie du crâne artificiellement imprimée en 3D. Un crâne imprimé en plastique, un plastique qui on l’espère saura durer toute sa vie…

Une réussite et une avancée sans précédent puisque plus efficace que les techniques traditionnelles. Cette méthode pourra être utilisée pour les patients victimes de cancer des os ou de fractures diverses.

Trois mois sont passés et la patiente a recouvert une vie normale puisque elle a retrouvée la vue et repris le travail.

Quand on vous disait que c’était incroyable.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Printmy3d 1163 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog