Magazine Séries

Critiques Séries : Twisted. Saison 1. Episodes 18 et 19.

Publié le 03 avril 2014 par Delromainzika @cabreakingnews

vlcsnap-2014-04-02-22h49m54s125.jpg

Twisted // Saison 1. Episodes 18 et 19. Danny, Interrupted / A Tale of Two Confessions.
SERIES FINALE


Si Twisted partait d’une très bonne idée, la série s’est rapidement engouffrée dans les méandres de la série faussement thriller-esque. Il y avait énormément de potentiel pour faire quelque chose de beaucoup plus jouissif mais il n’en est rien. En plus de ça, ces deux derniers épisodes n’étaient pas très réussis malgré le fait que Charlie prend enfin tout son sens. J’ai d’ailleurs adoré le personnage de Charlie dans ces deux épisodes alors qu’il perd petit à petit la tête. Tout commence par Danny qui révèle à Kyle, le père de Jo, qu’il a tué Vikram. Cependant, nous allons découvrir tout un tas de choses sur ce dernier. A commencer par le fait que le corps de Vikram a été changé de place par Charlie et que la mère de ce dernier avait été tuée par Vikram (jusqu’à ce qu’à la fin de l’épisode on nous révèle que la mère de Charlie n’est pas morte tout simplement car… il s’agit aussi de la mère de Jo). C’est vraiment simpliste de tout remettre sur le dos de Vikram maintenant que ce dernier est mort. Mais le problème c’est que ces deux épisodes ne savent pas vraiment comment résoudre l’histoire et du coup on s’ennuie complètement. Il y a pourtant énormément de révélations qui sont faites dans cet épisode mais ce n’est pas suffisant. Le rythme est trop artificiel et les personnages ne servent pas à grand chose car tout évolue de façon automatique.
Charlie nous révèle donc qu’il est amoureux de Jo ce qui va nous permettre de voir le visage complètement cinglé de Charlie. Notamment quand il va décider de la kidnapper. Les révélations sont tout de même sacrément rocambolesques. Il fallait le faire le frère qui tombe amoureux de sa soeur. Mais c’est drôle aussi puisque l’histoire est si ridicule. On a l’impression que Twisted est partie d’un thriller sympathique à suivre vers du soap de l’après midi particulièrement mauvais. Car c’est ce qu’est le dernier épisode de la saison et ce même si j’ai adoré apprendre que Charlie, Jack et Whitney travaillent main dans la main. On n’aura probablement pas de suite (les audiences parlent d’elle même) mais bon, je n’en ai pas nécessairement besoin pour comprendre comment la série allait s’achever. Le fait que ces trois là travaillaient main dans la main était une bonne idée. D’un côté puisque cela permet de disculper Jack sans problème, que cela permet aussi à Charlie de montrer son vrai visage quand Danny comprendre qu’il est à l’origine du maquillage du meurtre de Vikram en accident et d’un autre côté puisque Whitney et Lacey forment un duo assez efficace.

vlcsnap-2014-04-02-22h45m56s49.jpg
Disons que Whitney est une folle et cela se voit dès le début. Mais on se laisse avoir car le personnage a beau être complètement fou, sa relation avec Lacey est assez drôle. Mine de rien, ce qui a donc dynamisé la seconde partie de la saison c’est bien Whitney, Charlie et Jack. Sans eux je ne pense pas que la fin de la saison saison aurait été aussi intéressante (c’est dire le problème dans lequel Twisted est tombé). Karen de son côté ne sert pas à grand chose. A part tenter de dissuader son fils de tout avouer au shérif ou encore de tomber dans les bras de Jack sans voir ce qui se trame dans son dos, je ne vois pas à quoi elle sert. J’espère que Denise Richards trouvera bien mieux à jouer dans les prochaines années car cette actrice a du potentiel (elle l’avait déjà prouvé il y a de ça quelques temps dans la saison 3 de Blue Mountain State par exemple). La relation entre Danny et Jo est de son côté un moteur qui semble vouloir faire évoluer Twisted mais rien ne change et c’est bien dommage. Je n’attendais rien du tout de ces deux épisodes de Twisted et pourtant j’ai été déçu.
J’aurais bien aimé que Danny et Jo évoluent et que les deux personnages aient l’occasion de se retrouver. Mais dans cette série faussement inspirée de Veronica Mars, rien ne colle. C’est un vrai gâchis car j’en attendais tellement de la part de cette série. Peut-être beaucoup trop finalement. C’est aussi ça le problème d’une série comme celle-ci, d’en attendre trop et de finir déçu. Ainsi, les deux derniers épisodes tentent de nous offrir une conclusion satisfaisante à une histoire qui avait tout pour plaire. Malheureusement les deux épisodes sont longs et ennuient le téléspectateur à son grand damne. Quand je pense que j’aimais beaucoup la série lors de ces premiers épisodes. Je ne trouvais pas ça exceptionnel mais disons que c’était suffisamment rythmé et accrocheur pour que je n’ai pas envie de faire la sieste. Cette fin, aussi bête soit-elle est à l’image de ce qu’il fallait de toute façon comprendre dès que ABC Family a commandé cette série. Cela ne pouvait pas être aussi efficace que Pretty Little Liars et encore moins être une bonne série.
Note : 3.5/10 et 4/10. En bref, du gâchis.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Delromainzika 16081 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines