Magazine Culture

La gentillesse…

Publié le 04 avril 2014 par Jacquesmercier @JacquesMercier

On dit souvent que la gentillesse se perd, ainsi que le sens des valeurs. On ajoute l’égoïsme et le tour est joué ! Tout va mal ! C’est aller un peu vite en besogne !

L’autre jour, pour des raisons d’interviews en radio et en télé pour la sortie du roman "Son parfum" et pour parler de notre fameuse "Boîte de Jazz", j’ai pris plusieurs fois un taxi dans Bruxelles.

Le premier conducteur, qui s’affichait musulman et louait Dieu (Allah) quand il le citait dans la conversation, a eu un dialogue comme je n’en avais plus vécu depuis longtemps. Nous avons abordé en quelques dizaines de minutes les problèmes essentiels de la vie : la tolérance, la politique, la société. La déformation des problèmes sécuritaires, par exemple, manipulés ou grossis par les médias afin de renforcer les pouvoirs. La différence qui remonte aux Chiites et aux Sunnites, un combat qui remonte à 632 et explique le terrorisme d’aujourd’hui ! En réalité les uns et les autres ne reconnaissent pas le même successeur. Bref, notre échange fut une vue sur le monde, claire, tolérante, amusante … Le jeune conducteur écoutait la Première et avait été fan du "Jeu des Dictionnaires"…

Peu après, toujours avec les Taxis Verts, un autre conducteur me raconte les difficultés de circulation, les raccourcis que les taxis peuvent emprunter, le bonheur de parcourir la ville, mais la météo, les réunions européennes, les visites de présidents, etc. On parle aussi musique et jazz !

Tant et si bien que j’oublie ma jolie casquette noire, que je dois porter pour me protéger de la pluie mais surtout du soleil qui, d’après mon dermatologue, ne peut pas atteindre mon crâne chauve sans danger ! Ma casquette est donc restée sur la banquette arrière, mais je ne m’en aperçois que le lendemain après le spectacle et la nuit suivante – un samedi. Je téléphone à la centrale qui me dit d’attendre le lundi. Après des coups de fil, finalement j’envoie un mail sur leur site et dans une fenêtre prévue pour ça. Mais je me dis que j’ai peu de chance de revoir mon "couvre-chef" (j’adore ce terme ! "Chef" étant ici "tête" et non pas supérieur hiérarchique.)

Quelques heures plus tard, un mail officiel de Christian Desmedt, du bureau officiel et du service clients, me signale que non seulement le chauffeur a gardé ma casquette, mais qu’il a accepté qu’on me donne son numéro de portable pour me mettre d’accord directement pour récupérer l’objet perdu. Comme je ne peux pas me rendre tout de suite à la centrale, j’ai un sms personnel du chauffeur, puis un mail du service client, puis ma casquette m’est rendue directement…

Parfois, comme dans cette petite anecdote de vie quotidienne, je me dis que j’ai vraiment raison d’être optimiste, malgré le tableau noirci qu’on donne le plus souvent de notre société !

DSC_6246



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jacquesmercier 22660 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog