Magazine Environnement

Ecotaxe : à quoi joue Ségolène Royal ?

Publié le 04 avril 2014 par Bioaddict @bioaddict

Ségolène Royal va-t-elle supprimer l'écotaxe poids lourds ? Ecotaxe : à quoi joue Ségolène Royal ? ¤¤

Ségolène Royal, nommée ministre de l'Écologie, du Développement durable et de l'Énergie,  lors de la passation de pouvoir avec Philippe Martin

A peine nommée Ministre de l'Ecologie, Ségolène Royal joue les naïves sur l'écotaxe poids lourds en déclarant qu'elle veut remettre le dossier sur la table car elle veut bien comprendre tous les enjeux du dossier. Derrière cette position, qu'elle qualifie de démocratique, il y a en réalité le risque de suppression de cette taxe dont elle connait pourtant parfaitement l'importance en termes écologiques et de santé publique, car elle a déjà été ministre de l'environnement dans le Gouvernement de Pierre Bérégovoy il y a déjà plus de 20 ans.

Cette taxe fondée sur le principe du pollueur-payeur, et qui a été retenue à l'unanimité lors du Grenelle de l'environnement, est en effet nécessaire pour réduire l'utilisation des moyens de transports qui fonctionnent avec des énergies fossiles très polluantes pour la santé et l'environnement, et pour encourager et financer le développement des véhicules propres. Et Ségolène Royal le sait très bien. Espérons qu'elle ne va pas continuer à vouloir tout remettre à plat sur les autres dossiers comme la réduction de la part du nucléaire dans la production d'électricité, l'exploitation des gaz des schistes ou encore les OGM.

De la part de notre nouvelle Ministre qui se présente comme une écologiste avertie, cette première décision, annoncée sur un quai de gare, sans concertation avec ses collègues du Gouvernement, et qui va à contre-courant des intérêts écologiques qu'elle est chargée de défendre dans son ministère, laisse perplexe.

Stella Giani


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Bioaddict 1626097 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte