Magazine Bd

Kanopé

Publié le 04 avril 2014 par Un_amour_de_bd @un_mour_de_bd

Chronique « Kanopé » : Vous prendrez bien un jus de papaye irradée ?

Scénario et dessin de Louise Joor,

Public conseillé : Tout public,

Style : Aventure écologique, Anticipation Paru chez Delcourt, le 2 avril 2014


Share

L’histoire

2137, sur la terre surpeuplée et dévastée, il reste un endroit qui résiste à l’invasion humaine : l’Amazonie. Depuis un accident nucléaire, la forêt est devenue un espace malade et instable qui présente de lourdes mutations. Impénétrable et dangereuse, cette jungle, qui évolue suivant ses propres règles, grouille de vies nouvelles…
Dans la forêt, un homme en combinaison futuriste court. Poursuivi par un robot, il trébuche et tombe dans un ravin.
Une jeune indigène, prénommée Kanopé, décoche une flèche sur un marcassin, le rate et s’élance à sa poursuite. Elle est arrêtée dans sa chasse par une flèche. En levant les yeux, elle découvre une indigène mutante dans les arbres…
Rebroussant chemin, elle retourne à sa cabane construite dans les arbres, mais y découvre le fugitif en combinaison, blessé…

commandez
Kanopé
bouton_amazon

Le principe

Louise Joor, jeune auteure belge, nous propose un album très original et particulièrement immersif. Aventure d’anticipation, mais aussi réflexion écologique, « Kanopé » est un album étonnant qui m’a littéralement plongé dans la jungle pendant 124 planches.
Dans un futur proche, les hommes ont dévastés la planète. Louise nous sert de guide dans le seul espace resté « vierge » (ou presque) des humains : la forêt amazonienne. Après une catastrophe nucléaire, l’endroit est totalement irradié et donc dangereux pour les hommes. Pourtant, la forêt a trouvé SA solution : par des mutations accélérées, faune et flore se sont adaptés à vitesse grand V.
C’est dans cet environnement aussi beau que nocif que Louise fait cohabiter deux personnages antinomiques. Kanopé, la fille de la forêt, totalement adaptée à son environnement et Jean, pirate informatique, évadé du monde extérieur. Etrangers chacun à leurs mondes respectifs, Kanopé et Jean vont apprendre à se connaître et à se rapprocher pour s’entraider et tendre vers un but commun.

kanope_couverture
KANOPE_INTcs6.indd
KANOPE_INTcs6.indd
KANOPE_INTcs6.indd
KANOPE_INTcs6.indd
NextGen ScrollGallery thumbnail
NextGen ScrollGallery thumbnail
NextGen ScrollGallery thumbnail
NextGen ScrollGallery thumbnail
NextGen ScrollGallery thumbnail

Engagé !

Si le principe du couple antinomique n’est pas d’une originalité folle, Louise Joor amène son récit avec une fraîcheur et une sincérité qui fait du bien.
En connaisseuse des enjeux écologiques planétaires, Louise évite les poncifs extrémistes, mais nous rappelle quelques principes de bon sens. Subtile, sensible et accessible, l’album « Kanopé » a de vraies qualités pédagogiques pour sensibiliser ses lecteurs. Intelligente, Louise fait passer ses inquiétudes écologiques, dans un beau récit d’aventure et d’amour, simple et franc.

Un univers riche et immersif

“Kanopé”, c’est avant tout une plongée en apnée dans une forêt imaginaire. Louise possède son sujet et invente un univers dense et original. Fleurs carnivores, serpents à double tête et animaux géants, elle invente des mutations “possibles” sans chercher le spectaculaire d’un bestiaire de monstres improbables. Peut-être est-ce une affabulation de ma part, mais j’ai senti un certain mysticisme dans “Kanopé”. J’ai vu dans Le puma et le bison géant des esprits de la forêt, comme dans certains Hayao Miyazaki (“Princesse Mononoké”, “Nausicaä de la vallée du vent”). Dans cette envolée lyrique et poétique, Louise m’a fait rêver dans sa “forêt aux esprits”…

Le dessin

Comme le dit si bien Philippe Buchet, dans la préface de l’album, “Louise a réussi son pari d’auteur : créer l’empathie avec ses personnages avec un dessin sans esbrouffe… » Son dessin, au trait sobre, est réaliste et sans excès. Très lisibles, les planches sont composées avec des cadrages dynamiques et efficaces.
Les mises en couleurs, assez soutenues, mettent bien en valeur les différents plans de cette forêt dense.
A l’image de la personnalité de son auteure (telle que je l’imagine), le dessin de “Kanopé” est simple et sensible.

Pour résumer

Album beau et simple, Louise Joor vous invite à une plongée dans la forêt amazonienne. Tout au long des 124 pages, découvrez un univers complexe, sensible et attachant qui vous fera autant voyager que réfléchir à notre monde actuel.

commandez
Kanopé
bouton_amazon


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Un_amour_de_bd 11854 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines