Magazine

Hamatora

Publié le 06 avril 2014 par Kuroohana @HanaBorderland

hamatora_2982.jpgAnnée : 2014

Genre : Comédie, Fantastique, Mystère

Épisodes : 12

Synopsis : Dans la ville de Yokohama siège l'agence de détectives Hamatora. Composée des deux garçons, Nice et Murasaki, l'agence s'évertue, avec l'aide de quelques amis, de résoudre les enquêtes qu'on leur propose. Dans cette ville, certains individus appelés Détenteurs sont nés avec des facultés particulières appelées Minimum, et Nice et Murasaki en font partie : Nice peut se déplacer à la vitesse du son tandis que Murasaki possède une force incroyable. Art, une de leur connaissance faisant partie de la police, leur annonce un jour qu'il faut se montrer prudent, car plusieurs Détenteurs ont été retrouvés morts dernièrement, et leur cerveau a disparu...

Mon avis : Hm. Hamatora fut une de mes découvertes empoisonnées, si je puis dire. En effet, j'ai été bien emballée par le premier épisode : la réalisation était très propre, le chara design simple, accompagné de couleurs qui m'ont au début décollées la rétine mais qui ont su me plaire quand même. L'animation était plus que correcte et le principe de l'agence de jeunes détectives était certes déjà vu mais évoluait dans un environnement ou des meurtres avaient lieu, ce qui promettait d'être intéressant et sérieux.

Hélas, Hamatora s'est très vite retrouvée être une simple comédie, avec des épisodes peu passionnants voire carrément what the fuck. Les meurtres se révèlent être l'acte du méchant le moins charismatique de l'univers, dont l'objectif est plus qu'obscur. La série se veut une critique de la société et de l'égalité des chances, mais est finalement bien trop fade pour avoir un quelconque impact. De plus, le chara design et l'animation s'essoufflent grandement après quelques épisodes, révélant ainsi le manque cruel de substance de cette anime.

hama1.jpg
hama2.jpg
hama3.jpg

Alors si l'histoire ne m'a pas particulièrement plu (en fait il s'agit d'un genre de X-men raté à la sauce nippone), certaines scènes m'ont quand même faites écarquiller les yeux de surprise, et c'est ce que j'aime ressentir quand je regarde quelque chose : l'assassinat d'un certain personnage (j'évite le spoil, vu que c'est une des seules choses que j'ai apprécié, ce serait dommage de la dévoiler =) ) ainsi que la toute dernière scène de l'anime, en mode cliffhanger de la mort qui tue.

Seul le personnage de Art m'a vraiment interpellé. Nice et Murasaki sont assez sobres, Murasaki est même carrément aussi invisible que les personnages secondaires alors qu'il est quand même l'associé de Nice. Ce dernier à l'air d'être un gentil garçon qui ferait tout pour ses amis, mais il ne m'a pas convaincu, même si je ne le déteste pas pour autant. Les personnages secondaires sont plus ou moins agréables à suivre, quoi qu'assez inutiles dans le contexte de l'enquête principale mêlant les meurtres de détenteurs.

hama4.jpg
hama5.jpg
hama6.jpg

La suite de Hamatora est prévu cet été, au mois de juillet. Je regarderai la suite à cause de ce stupide (mais apprécié) cliffhanger final, mais dans l'ensemble, cela reste une série que je n'ai pas vraiment aimé de par tout ce que j'ai cité au dessus. Je n'ai même pas aimé l'opening, même si l'ending se laisse écouter par contre. Peut-être que la seconde partie relèvera le niveau, qui sait ?

Ma note : 9/20

hama7.jpg


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Kuroohana 1134 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte