Magazine Santé

TEMPS d'ÉCRAN: Les geeks y perdront jusqu'à leurs os

Publié le 08 avril 2014 par Santelog @santelog

TEMPS d'ÉCRAN: Les geeks y perdront jusqu'à leurs os – International Osteoporosis FoundationTrop de temps passé assis, face l’ordi entraîne-t-il une baisse de la densité minérale osseuse chez les adolescents ? Cette étude présentée au Congrès international sur l’ostéoporose, l’arthrose et les maladies musculo-squelettiques, montre en effet, spécifiquement chez les garçons, qu’un temps d’écran trop élevé est négativement associé à une baisse généralisée de densité minérale osseuse (DMO) et même après ajustement avec les autres facteurs de mode de vie. Le temps d’écran est donc confirmé comme un facteur de risque majeur et indépendant.

Les auteurs de l’Arctic University of Norway (Tromsø) rappellent que le squelette se développe sans cesse de la naissance à la fin de l’adolescence pour atteindre un pic de masse osseuse à l’âge adulte. La nutrition et l’activité physique peuvent influer de manière considérable sur le processus. De nombreux chercheurs s’inquiètent donc et évaluent les effets possibles d’une sédentarité exagérée, généralement motivée par un temps d’écran excessif.

L’étude a donc porté sur l’association entre l’utilisation de l’ordinateur et la DMO à partir de l’analyse des données de 463 filles et 484 garçons âgés de 15 à 18 ans qui participaient à la cohorte Fit Futures. La DMO de la hanche, du col du fémur et de plusieurs autres sites a été évaluée par absorptiométrie à rayons X, les données de mode de vie via questionnaires et entretiens-dont le temps passé devant écran, télévision ou ordinateur. Les associations entre la DMO et le temps d’écran ont été ajustées en fonction des facteurs de confusion possibles, dont l’âge, la puberté, l’IMC, l’activité physique, le tabagisme, la consommation d’alcool et de boissons gazeuses.

L’analyse constate que,

·   les garçons passent plus de temps devant l’ordinateur que les filles,

·   le temps d’écran est défavorablement associé à la DMO,

·   chez les garçons, le temps d’écran est positivement corrélé à l’IMC.

·   Contrairement aux garçons, les filles qui passent 4 à 6 heures devant l’ordinateur présentent une DMO plus élevée que les filles qui passent moins d’1,5 heure de temps d’écran chaque jour. Mais ce résultat peut s’expliquer par l’influence d’autres facteurs, expliquent les auteurs.

Le Dr Anne Winther, auteur principal de l’étude, commente : 

«  La densité minérale osseuse est un puissant prédicteur du risque futur de fracture. Si les résultats obtenus pour les filles méritent une exploration plus approfondie, nos conclusions pour les garçons montrent l’impact néfaste d’un mode de vie sédentaire à l’adolescence sur ​​la santé des os et le risque de fracture plus tard dans la vie.

Une personne sur 5 âgée de plus de 50 ans subira une fracture liée à l’ostéoporose.

Source:International Osteoporosis Foundationet Osteoporosis International Leisure time computer use and adolescent bone health: findings from the Tromsø study–Fit Futures (visuel © lassedesignen – Fotolia.com)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Santelog 67150 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine