Magazine Football

Milan souffre mais s’impose, avec vue sur l’Europe

Publié le 08 avril 2014 par Passionacmilan

TaarabtL’AC Milan a battu Genoa au stade Ferraris (1-2) au terme d’un match très difficile. Les Rossoneri se sont bien battus, ont eu la capacité de souffrir, de défendre en équipe et de profiter au maximum des occasions créées. La prestation n’a pas été brillante mais solide et très concrète sur un terrain difficile et contre un adversaire agressif. L’esprit de sacrifice a apporté une victoire absolument importante qui confirme plus que jamais la candidature à une place qualificative en Europa League. L’écart est rapidement passé de 11 à 5 points : Parme et surtout l’Inter sont dans le viseur…

Après une période de grande souffrance, l’AC Milan a réagi comme une vraie équipe. Depuis la lourde défaite contre Parme et la contestation des tifosi et les réprimandes de la société à Seedorf, les Rossoneri ont changé de registre et honorent maintenant le maillot qu’ils portent. Ils se sont montrés soudés et avec 10 points en 4 matches dont 3 victoires consécutives (record de la saison), ils ont trouvé la continuité à travers l’équilibre et l’application. Le but chanceux de Kakà (ou plutôt celui de Konko contre son camp) à Rome contre la Lazio a été le déclic. Depuis, le vent a tourné.

L’AC Milan fait maintenant preuve de maturité, avec une équipe devenue solide et compacte grâce aux variations tactiques et à une meilleure attitude au sacrifice de la part des attaquants. Avant, les Rossoneri s’écroulaient devant la moindre difficulté. Aujourd’hui, ils ont appris à souffrir et à défendre en équipe. Le résultat est une équipe équilibrée, qui défend bien, résiste et par conséquent attaque mieux. Et les résultats arrivent. Le match à Gênes était un examen important contre une équipe redoutable à domicile et Milan l’a réussi grâce à un Abbiati des grands soirs, une défense concentrée et « les buts du mercato de janvier » : le spectaculaire Taarabt et le premier but en Serie A de Honda.

L’équipe de Seedorf est maintenant sur la bonne voie et revient en force dans la course à l’Europe. Dans leurs déclarations d’après match, les Rossoneri sont tous d’accord sur un point : trois victoires consécutives, c’est bien mais ce n’est pas assez. Ils doivent continuer, penser match après match sans regarder le classement ni les concurrents et faire le maximum. Ils ont le devoir de rester concentrés sur l’objectif.

De notre côté, on constate que Milan a maintenant deux rencontres à San Siro face à Catania et Livorno, qui certes se battent avec l’énergie du désespoir pour se sauver mais sont 20° et 18°. Deux journées durant lesquelles nos concurrents (Inter, Parme, Lazio, Verona, Atalanta, Torino) feront face à des matches difficiles comme Napoli – Lazio, Verona – Fiorentina, Sampdoria – Inter, Rome – Atalanta et ensuite Parme – Inter, Lazio – Torino, Atalanta – Verona.

L’Europa League est plus proche mais il y a encore 5 points et beaucoup d’équipes qui ont le même objectif. Deux victoires permettraient à Milan d’être très proche du top 6 avant le déplacement difficile à Rome et le derby… Terminer la saison devant l’Inter et accrocher une place en Europa League deviennent les seules (et maigres) consolations possibles d’une saison très décevante. Finir en crescendo donnerait un sens à cette fin de saison, pour ensuite pouvoir reconstruire. Hier encore, Mister Seedorf a utilisé ce mot qui fait tant espérer…

… même si la crainte d’entendre Galliani déclarer que Milan est ultra compétitif après avoir disputé une belle fin de saison augmente plus vite que le le nombre de points au classement.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Passionacmilan 14506 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines