Magazine Info Locale

Election du Conseil Communautaire : une drôle d'union...

Publié le 10 avril 2014 par Catherine Laccoureye @Municipale93270
Election du Conseil Communautaire : une drôle d'union...

Le 9 avril se tenaient les élections du Conseil Communautaire Villepinte-Tremblay-Sevran avec :

  • 48 élus dont 15 Front de Gauche ; 15 UMP-UDI-Modem ; 2 "divers gauche" ; 16 liste d'union conduite par Stéphane Gatignon à Sevran.
  • 20 sièges à pourvoir : 1 président, 14 vice-présidents et 5 conseillers délégués.

François Asensi a été réélu avec 33 voix : 15 Front de gauche (minoritaire) et toutes les voix de droite...

Drôle d'union, non ?

Voila comment le Front de gauche, qui était loin d'être majoritaire, a plus de vice-présidents et conseillers délégués que toutes les autres formations.
Cerise sur le gateau ? Un poste de
1ère Vice-présidente pour Martine Valleton (UMP Villepinte).
Il faudra expliquer à la population comment se sont organisées les alliances de cette élection si vraiment ils ne comprennent pas avec tout cela...

« Ce soir, le Conseil communautaire, réuni à Villepinte, m’a, à nouveau, confié la responsabilité de présider la Communauté d'agglomération Terres de France.
Je veux réaffirmer ma volonté de
prendre en compte les résultats du suffrage universel dans la diversité de son expression. Terres de France rassemblera toutes les sensibilités politiques des trois villes qui la composent. L’objectif est de travailler avec tous dans le consensus et surtout dans l’intérêt des populations.
Malheureusement, cette configuration démocratique risque bien d’être très rapidement remise en cause. La réforme du gouvernement portant création de la Métropole du Grand Paris prévoit de rayer de la carte institutionnelle les Communautés d’agglomération, le 1er janvier 2016. Ces collectivités territoriales ont pourtant fait la preuve de l’efficacité de leur intervention pour développer les territoires et produire de l’en-commun au service de leurs populations.
Ainsi, Tremblay et Villepinte occupent une position particulière sur le territoire. En signant le CDT « Roissy, cœur économique », elles s’inscrivent dans une politique de développement économique valorisante pour le territoire. Elles prennent appui sur le pôle économique de l’aéroport Charles de Gaulle. Elles deviennent ainsi des partenaires incontournables dans la construction d’une métropole respectueuse des collectivités territoriales.
Je mettrai tout en œuvre pour que Terre de France agisse pour que la nouvelle construction institutionnelle au niveau de la métropole se mette en place dans le cadre d’un mode de gestion coopératif et consensuel. Notre communauté d’agglomération poursuivra la politique de solidarité envers les trois villes qui composent Terres de France Sevran, Villepinte et Tremblay.
»
Villepinte, le mercredi 9 avril 2014
François Asensi
Président de Terres de France
Député de Seine-Saint-Denis

Le Conseil Communautaire Terre de France sera dissout le 31 décembre 2015, compte tenu de la création de la Métropole du Grand Paris le 1er janvier 2016.

D'ici là, souvenez vous bien de ses compétences pour vérifier à qui attribuer le respect ou l'irrespect de vos choix...


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Catherine Laccoureye 640 partages Voir son profil
Voir son blog