Magazine High tech

Vidéo du mois: Nostalgie en noir et blanc

Publié le 10 avril 2014 par Magix @Magix_FR

Marc est journaliste et travaille actuellement sur son premier court-métrage. « Le portrait de la fourmi» représente le voyage introspectif et destructeur d’un peintre (Tö Schnitter). Nous avons été immédiatement convaincus par l’esthétique particulière du film, caractérisée par des images en noir et blanc très expressives. Marc et son équipe sont encore en plein tournage, mais on peut déjà vous montrer le trailer, qui a été édité avec MAGIX Vidéo Deluxe.

Peux-tu brièvement nous expliquer qui tu es et décrire ton projet?
Je suis journaliste et je suis en train de travailler sur mon premier véritable court-métrage. Et je pense que ce ne sera pas le dernier. J’aimerais bien faire un film d’horreur allemand par exemple. Quant au projet, il s’agit d’un court-métrage inspiré par une thématique freudienne. En tant que peintre, le personnage principal est censé peindre un portrait pour un ami. Avant qu’il ne commence à chercher un motif, une apparition surgit et commence à le consommer à petit feu. Un ancien rêve réapparaît, commence à le hanter et remettre en question sa compréhension rigide de l’érotisme et de l’aliénation sexuelle. Le personnage retombe dans son passé et s’effondre d’une hauteur insoupçonnée. Il ne se réveillera pas.

VOM Actor 1024x576 Vidéo du mois: Nostalgie en noir et blanc

Quels sont les aspects les plus importants quand tu réalises tes films ?
Deux choses sont primordiales: trouver une bonne histoire et avoir une sorte de feeling pour tout ce qui touche au montage. Je suis un autodidacte, je découvre donc tout seul les différents outils et la façon de les utiliser. J’aurais bien aimé que ma candidature ait plu davantage à l’Académie du Film de Vienne. Techniquement, je serais probablement mieux équipé. Il est également important de garder une sorte de spontanéité en ce qui concerne l’atmosphère, l’histoire ou les personnages, mais il ne faut pas non plus perdre de vue l’idée initiale. Finalement, le plus important c’est de toujours d’amuser et se faire plaisir. Par exemple, je n’aimerais pas travailler avec des acteurs, si je ne suis pas capable de transformer l’aversion possible que j’ai contre eux en quelque chose de constructif.

Ton court-métrage dégage une atmosphère spéciale, que je trouve assez nostalgique. Comment arrives-tu à créer une telle atmosphère?
Dans ce trailer la nostalgie est créée à travers trois aspects différents: a) le caractère particulier de l’acteur b) la lumière et c) le lieu. J’aime les films qui ne se déroulent pas à 100% dans le moment présent, mais plus dans une sorte d’abstraction temporelle. J’adore Kaurismäki par exemple. Et je pense que la nostalgie est intemporelle quand elle arrive à transcender l’ambiance d’un film.

Pourquoi utilises-tu le logiciel MAGIX ?
Je pense que MAGIX est un très bon logiciel. Il est relativement facile à utiliser, offre un nombre suffisant de fonctions et ne surcharge pas l’utilisateur avec trop de gadgets. Quand j’ai décidé d’acheter un logiciel de montage vidéo, j’ai juste comparé le rapport qualité-prix et lu les commentaires sur le net, et MAGIX s’en est très bien sorti. Je cherchais un logiciel semi-professionnel pas trop cher. Avec MAGIX je suis entièrement satisfait.

Nous espérons que vous apprécierez le trailer et on a hâte de découvrir avec vous le court-métrage. Si vous aussi vous voulez réaliser votre propre film, venez essayer nos logiciels de montage vidéo.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Magix 572 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte