Magazine

DECFO-SYSREM : Nouvelles propositions du Conseil d'Etat pour la réforme salariale

Publié le 31 mars 2008 par Webmasterassopf
négociations salarialesUne nouvelle rencontre entre une délégation du Conseil d'Etat aux ressources humaines et les syndicats s'est déroulée aujourd'hui.
Lors de cette reprise des négociations sur le nouveau système de classification et de rémunération du personnel de l'Etat, la délégation du Conseil d'Etat aux ressources humaines a fait part aux associations du personnel de ses dernières propositions, soit d'injecter 80 millions sur 6 ans afin d'amener l'ensemble de la fonction publique aux salaire du nouveau système en 2013.
Pour amener chaque employé de l'Etat aux conditions salariales du nouveau système au plus tard en 2013 il va investir 32 millions en 2008, au moment de l'entrée en vigueur du nouveau système, puis 10 millions par année jusqu'en 2012 et enfin 8 millions en 2013.
Ce montant s'ajoute aux sommes prévues dans la planification financière pour les progressions salariales du nouveau système ainsi que pour l'indexation.
Pour mémoire, le nouveau système de classification et de rémunération de l'Etat propose de répartir le personnel de l'Etat en moins de 400 fonctions contre plus de 1200 aujourd'hui et de les regrouper en 18 classes de salaires.
En clair, dès l'entrée en vigueur du nouveau système, il y aura une hausse immédiate de salaire pour près de la moitié de la fonction publique (49%). De plus, 80% des contrats connaîtraient une progression annuelle, contre 60% aujourd'hui. A noter qu'aucun salaire actuel ne connaîtra une baisse nominale.
La Fédération des Sociétés des Fonctionnaires annonce qu'elle salue les nouvelles propositions du Conseil d'Etat, malgré plusieurs points à revoir.
Les négociations doivent encore se poursuivre les 7 et 15 avril.
Détails :


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Webmasterassopf 4 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte