Magazine Culture

L’insoutenable pesanteur des kilos plombés

Publié le 20 avril 2014 par Quiricus

L’insoutenable pesanteur des kilos plombés

L’insoutenable pesanteur des kilos plombés
L’adversité vous pèse ? Votre vie est un fardeau ? Oui, et sans doute bien plus lourd que vous le pensez. Notre statut social affecte notre perception du poids, révèle une étude de l’université de Cambridge publiée dans le Journal of Experimental Psychology
Les personnes se sentant les plus démunies personnellement et socialement ont tendance à surestimer la pesanteur des choses. Les chercheurs du département de psychologie ont demandé à des cobayes de soulever des cartons chargés de livres et d’estimer leur poids. Contrairement aux participants en position de force, les sujets les plus mal lotis pensaient systématiquement ces charges plus lourdes qu’elles l’étaient effectivement,montre l’étude réalisée sous la houlette de Eun Hee Lee et Simone Schnall.
Si la vie vous plombe, copulez, vous vous sentirez plus léger... à tous points de vue. Le sexe permet de brûler un nombre de calories appréciable, montre une étude canadienne publiée dans la revue PloS One. Les chercheurs de l’université du Québec à Montréal (Uqam) ont recruté 21 couples hétérosexuels jeunes et fringants, calculant grâce à des brassards leur dépense énergétique lors de leurs parties de jambes en l’air. Conclusion : les rapports sexuels sont deux fois moins énergivores que la course à pied, mais ils peuvent être considérés comme une véritable activité physique. Les hommes dépensent 101 calories en moyenne pendant l’acte, les femmes, 69 – un joli nombre.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Quiricus 565 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog