Magazine

Le rêve d’Icare

Publié le 22 avril 2014 par Corboland78

Qui n’a jamais rêvé de voler ? Non pas un œuf ou un bœuf, ni de ses propres ailes au loin de sa famille, mais de s’envoler dans les airs comme l’oiseau.

Le rêve d’Icare vous vient spontanément à l’esprit devant les oiseaux marins, mouettes ou goélands par exemple. J’y pense parce que j’étais en bord de mer il y a quelques jours et de voir ces beaux oiseaux se laisser porter par les vents, me laissait songeur. J’aime la compagnie des oiseaux et dans mon quartier je traque fréquemment le moineau ou la mésange mais voir ces petits passereaux agiter frénétiquement leurs ailes pour des déplacements, le plus souvent brefs, ne m’a jamais donner envie de les imiter. Que d’efforts pour finalement peu de profits.

Tandis qu’une mouette, pour ne prendre qu’elle en exemple, quelques battements pour s’élancer dans l’air, puis soutenue par les vents ascendants elle s’élève vers l’azur, les ailes grandes écartées, sans fatigue apparente, comme un planeur elle profite des souffles naturels pour parcourir de longues distances. Un ou deux battements pour relancer la machines ou infléchir sa direction et l’oiseau majestueux frôle les flots ou remonte vers les cieux. Un vent contraire et comme par magie, pause image, la mouette parait immobile, en suspens dans les airs.

C’est aussi beau que c’en paraît facile et là, oui, l’homme se prend à rêver qu’une belles paires dans le dos lui ouvrirait les portes vers la félicité.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Corboland78 254 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte