Magazine Science & vie

Dépendance de notre énergie (7) Fessenheim : j y va t'y ??j'y va t'y pas????

Publié le 22 avril 2014 par 000111aaa

Il est parfois décourageant d’expliquer pourquoi si  telle conclusion s’impose  , elle ne s’imprime pas chez vos lecteurs !…..Dans une de mes rubriques précédentes  je concluais que la chimie et la physique  chez l’homme  n’expliquaient pas tout  et que mes collègues CEA  avaient mis en évidence quelque chose  d’autre  et qui était nécessairement sociétal donc collectif  …..C’EST A CROIRE QUIL FAUT RABACHER  N  FOIS LES CHOSES POUR SE FAIRE COMPRENDRE !!Pour aujourd’hui je me contenterai donc tristement  de m’attaquer une fois de plus au problème de la dépendance française  en énergie…….

LA DEPENDANCE ENERGETIQUE DE LA France ??????J’ ai traité ce sujet un certain  nombre de fois  et je renvoie mes lecteurs aux archives ….Je désire aujourd’hui me situer sur un autre plan ..

 GUILLAUME MALAURIE   a publié ici le 01/04  un article que j’ai beaucoup apprécié et qu’ il me faudrait citer en entier ….CE QUI NE SERAIT  PAS RESPECTUEUX DES USAGES …..et de son copyright !…… je me bornerai donc  a un copier-coller minimal d’annonce des évènements à venir  : « Le texte de loi sur la transition énergétique, dont des notes préparatoires ont été présentées le 20 mars au Conseil national de la transition énergétique, sera transmis sous peu dans son intégralité au Conseil économique et social, et donc rendu public avant de passer en Conseil des ministres en juin, pour vote avant la fin de l’année. Même si l’Elysée réussit in fine à flouter au maximum le vocabulaire et la syntaxe du projet, il sera tout de même difficile d’échapper à un débat de fond. »

  UN PEU PLUS LOIN  , il mentionne les conclusions  sceptiques de Alain Grandjean, le président des experts du Débat national sur la transition énergétique et qui travaille en accord avec  JEAN MARC JANCOVICI  ( souvent cité ici) :je le cite donc ( copier-coller) : «  "La voie de la sagesse" écrit-il, serait de viser pour 2025 un nucléaire qui assurerait entre 63% et 67 % du mix électrique contre 15 % à 25% pour les énergies renouvelables. "Au moins, ça créerait une dynamique", confie-t-il. "Le pire, ce serait une loi de statu quo".

  Et c’est la dessus  , sur ce sujet ( du statu quo du nucléaire ) ,que l’ancien de  l’ IPSN ( IRSN) que je suis désire revenir ……

1 : LA PLUS BELLE FEMME DU MONDE  NE PEUT DONNER QUE CE QU ELLE A ! »

 Cessez donc de demander à ASN (l’Autorité de sureté nucléaire)  de vous prévoir  l’avenir du nucléaire  présent et à venir !

 Je viens de recevoir  « CONTROLE » , leur magazine  que je lis CHAQUE FOIS  avec  toute l’attention  nécessaire .L’article de l’ancien président ANDRE CLAUDE LACOSTE : «  Comment contrôler la sureté nucléaire en l’absence de réglementation »  relate la rogne qu’ il a piqué  à la centrale de DAMPIERRE EN BURLY   EN 2000  et la nécessité qui l’ a conduit  à réunir les 800 gars  et de leur donner 6 mois pour sortir de leur merd…r , sinon fermeture ! Seuls les gens de EDF  sont journellement en 1 ère ligne pour  détecter et suivre le fonctionnement  et nous en avertir illico et avec totale transparence …..Les inspecteurs ASN  ne sont pas des devins  et  leurs yeux ne voient pas à travers les murs, les gv ,les tuyaux et les cuves …… !

J e n arrête pas de dire ( même aux blogueurs de  l’ Obs )qu’ à chaque incident , il ne faut pas  incriminer nécessairement le circuit primaire et un accident radioactif possible …..Mais ( bon sang !) ignorez-vous qu’ il y a tout un  foutoir électrique classique derrière  et qu’ une usure par long usage  ça peut s’y produire n’ importe où, MEME CHEZ VOUS !???

Je n’ai pas besoin de  GRANDJEAN   pour savoir jusqu’à quel point de détail l’ASN   va « pinailler » pour pouvoir autoriser de  dépasser les 40 ans de fonctionnement  car ils l’ont clairement expliqué  et J. REPUSSART   à l’IRSN  en a détaillé les raisons …….( et a râlé parce qu’on lui a raboté ses crédits de fonctionnement )…. Je rappelle ses termes le 23/04/2013  exactement : « Jusqu'à présent, François Hollande a dit 'je veux', mais cela   , ce n'est pas une décision, c'est une orientation politique"….Trois acteurs peuvent décider d'arrêter une centrale nucléaire, dit-il : l'exploitant (EDF), l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN), si elle estime que le site présente un risque de sûreté "grave et immédiat", et le  vote du Parlement(SI LE GOUVERNEMENT LE PROPOSE !)

Le gouvernement s'est engagé à présenter à la fin de l'année2014 une loi de programmation sur la transition énergétique, et  devrait y  inclure la fermeture de Fessenheim.Ah ? vous y croyez ???

Parallèlement, l'ASN a récemment rappelé qu'un délai de l'ordre de cinq ans était nécessaire à la signature du décret de "mise en l'arrêt définitif et démantèlement", une procédure lourde et complexe, qui n'a jamais été mise en oeuvre en France pour des réacteurs de cette taille.

La première étape de ce processus est la constitution par EDF d'un dossier de démantèlement, qui n'est pas aujourd'hui disponible et devra être présenté à l'ASN et expertisé par  IRSN ….

"EDF n'est pas demandeur d'arrêter (Fessenheim), donc peut-être qu'ils se préparent un peu secrètement mais officiellement ils ne font rien", dit Jacques Repussard à propos de ce dossier.

Interrogé sur le fait que la fermeture de Fessenheim devrait dès lors intervenir après la fin du mandat de François Hollande, en 2017, Jacques Repussard a répondu à propos d'EDF : "C'est leur jeu. En attendant une future majorité (..), ils jouent la montre. C'est pour ça qu'ils acceptent de faire les travaux." ET EN EFFET  EDF a entamé à la demande de l'ASN des travaux sur le réacteur n°1 de Fessenheim, pour un montant de l'ordre de 20 millions d'euros. La centrale est donc autorisée a fonctionner jusqu’en 2017 et elle a redémarré dimanche ! ;point barre ?????

 DEPUIS LES CHOSES ONT-ELLES CHANGE, ? Le gouvernement envisage  maintenant  d'invoquer un motif politique pour procéder à la mise à l'arrêt en 2016 de la centrale nucléaire de Fessenheim (Haut-Rhin), a annoncé le nouveau délégué interministériel chargé de la fermeture de Fessenheim, Jean-Michel Malerba, dans un entretien aux Dernières nouvelles d'Alsace, mardi 21 janvier.Segolebe Royal dit s'en tenir au calendrier présenté jusqu'à présent pour   Fessenheim …... Sur les autres centrales, Ségolène Royal ne s'engage pas et insiste sur la "montée en puissance" des énergies renouvelables.

 Je suis sceptique car je vois encore se profiler des élections  à court terme !!!!!! VA-T-ON RECOMMENCER LES C……….IES D ARRET DE SUPERPHENIX  pour plaire  électoralement aux VERTS ????

 A suivre

Capture.PNG FESSENHEIM.PNG


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


000111aaa 168 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazine