Magazine Voyages

Les disparus: Nonsuch Palace (Palais de Sans-Pareil)

Publié le 21 avril 2014 par Romain Delannoy

 Nos Anciens ont eu des privilèges que nous n'aurons jamais. Même si le tourisme s'est démocratisé, qu'on voyage plus et qu'on visite plus que nos parents et nos grands parents, il y a des choses qui nous sont à jamais inaccessibles: des oeuvres qui pour maintes raisons se sont évaporées dans l'espace temporel. Ces oeuvres, je les exhume le temps d'un article afin de vous mettre dans la peau d'un ancien voyageur, celui qu'on envie mais contre qui on ne peut rien faire car aujourd'hui il n'est que poussière ... comme ces monuments. De la construction à la destruction, je vous raconte tout.

Le disparu du jour:

NONSUCH PALACE (Palais de Sans-Pareil)

Les disparus: Nonsuch Palace (Palais de Sans-Pareil)

Pour qui?

Pour Henri VIII, roi d'Angleterre depuis alors 30 ans, c'est-à-dire depuis 1508. Décidément, il est de toutes mes rubriques en ce moment. Bien qu'on l'ait souvent vu comme le roi aux 6 femmes ( les officielles tout du moins ), c'est aussi un grand roi bâtisseur dont le plus grand ennemi se nomme François Ier. Il s'agit ici de montrer sa magnificence et sa domination dans un monde où les souverains sont le vainqueur de Marignan ou encore Charles Quint, empereur du Saint empire romain germanique. Les travaux débutent exactement le jour du jubilé du trentième anniversaire de celui qui allait inspirer le conte Barbe Bleue. Il s'agit aussi d'un moment propice car 6 mois avant, le roi a eu un fils, Edouard VI, événement aussi désiré qu'inespéré car les deux premières femmes du souverain, Catherine d'Aragon et Anne Boleyn, ne lui avaient donné que des filles (les futures Marie Tudor et Elizabeth Iere). Le seul garçon fut mort en couche, ce qui valut la déchéance d'Anne Boleyn. Jane Seymour, la troisième sera la génitrice de ce miracle masculin mais en mourra pendant l'accouchement. C'est la cinquième femme, Catherine Howard, qui aura vu la première ce splendide palais.

Pourquoi était-il si exceptionnel?

Son nom veut tout dire: Sans Pareil. Henri VIII baigne en plein dans la période artistique de la Renaissance et jalouse le rival François Ier qui a fait pousser des châteaux dans tout le Val de Loire. Henri VIII aussi veut son Chambord, son Chenonceau, son Blois ... Non, il veut même plus. C'est pour ça qu'il décide de l'édification dun palais Renaissance encore plus beau que ceux déjà conçus ailleurs dans le Surrey. Ce qui rend le palais particulièrement intéressant, c'est que c'est un château créé ex nihilo contrairement aux autres résidences d'Henri VIII, bâties sur des sites déjà existants. Le projet est faramineux: 24 000 livres, ce qui équivaut à 100 millions d'euros actuels. D'ailleurs, de nombreuses personnes ont du quitter leurs terres pour accueillir le château et ont été dédommagés. Il ne sera pas terminé à la mort d'Henri VIII et sera petit à petit démantelé au fur et à mesure de l'histoire.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Romain Delannoy 358 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine