Magazine Science & vie

Le réseau de turquoise des indiens Pueblos serait beaucoup plus important qu'on ne le pensait

Publié le 28 avril 2014 par Jann @archeologie31

Auparavant, les chercheurs pensaient que les turquoises Pueblos provenaient de mines environnantes, mais des preuves montrent que ces mines étaient éparpillées entre le Colorado, Le Nouveau Mexique, La Californie et le Nevada... Leur réseau serait donc bien plus conséquent...
Le réseau de turquoise des indiens Pueblos serait beaucoup plus important qu'on ne le pensait Carte du réseau commercial de la turquoise dans le Sud-ouest des Etats-Unis. Credit: Hull et al., Elsevier.
Pour le peuple Pueblos, la turquoise avait une grande valeur équivalente au diamant dans notre société.
Plus de 200000 pièces ont été trouvées à Chaco Canyon, un ensemble de quelque 3 600 sites archéologiques appartenant à la culture Anasazi. Elles étaient utilisées comme des souvenirs précieux ou à usage décoratif.
La turquoise au centre de la culture Pueblos.
Les bijoux en turquoise, les incrustations en turquoise et les figurines en turquoise définissent la culture Pueblos.
Pour les chercheurs, la confirmation que les sources des turquoises Pueblos étaient beaucoup plus éloignées entraine de nombreuses implications.
Le commerce, l'exploitation minière et le voyage se faisaient donc sur une bien plus grande distance qu'on ne le croyait auparavant.  "On croit généralement que Chaco Canyon est le principal centre (pour la turquoise)" explique l'auteur principal de l'étude Sharon Hull., anthropologue à l'Université de Manitoba à Winnipeg, au Canada, "mais nous montrons que ce peuple transportait des turquoises entre les sites Est et Ouest"
Et, ce qui renforce les déclarations de l'équipe d'Hull, les exemples de turquoises provenant de sites de la Vallée de Moapa ont des caractéristiques similaires à celles de sites lointains dans le Colorado et le Nouveau Mexique.
Les théories précédentes concernant le réseau de la turquoise n'étaient, au mieux, basées que sur des preuves circonstancielles.
Hull et son équipe ont pu obtenir des résultats définitifs en comparant les chevauchements d'isotope qui définissent les objets en turquoise et les relient à des sites spécifiques. "Les isotopes de cuivre ne donnent rien, pas plus que les isotopes d'hydrogène. Mais, entre les deux, il y a un chevauchement d'isotope qui est assez distinct pour chaque source" écrit Hull.
Sur les 74 artéfacts en turquoise de sites Pueblos du bassin de San Juan, du sud de l'Utah et de la Vallée de Moapa dans le Névada, 42 ont été identifiés avec précision et l'on connait leur source géologique précise.
Les autres sources pour le reste des artéfacts devraient être identifiées dès que de nouvelles mines seront recensées.
Cette étude montre à quel point le peuple Pueblos était plein de ressource et interrelié au cours de son histoire.
L'équipe d'Hull projette de cartographier les mouvements de la turquoise à travers le sud-ouest des Etats-Unis. Avec ces nouvelles informations, on devrait en apprendre plus sur les différents groupes d'indiens Pueblos.
L'équipe veut aussi utiliser sa nouvelle technique pour étudier la turquoise et les sources géologiques en Amérique du Sud.
Source:

Derniers articles sur les Etats-Unis:

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jann 117842 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazine