Magazine Côté Femmes

La réfléxion du Lundi: De l'idiotie de se ronger les ongles

Publié le 28 avril 2014 par Roza2kincaid @RozaKincaid
Bonjour à tous!
Comme tous les lundis à partir de maintenant je vous propose ma petite réflexion sur un sujet au hasard, mes expériences avec ce sujet, ce que j'en pense etc... n'hésitez surtout pas à me donner votre avis, le partage d'expérience est le but de ces articles!
Aujourd'hui j'ai décidé de consacrer cet article au grand sujet qui touche un grand nombre de personnes en France et dans le monde: L'onychophagie.
Mais késako ton truc?!?!?!
A la base, l'onychophagie correspondait à l'utilité de régulariser l'extrémité des ongles. Or cette activité qui a la base, je le reprécise, avait un but "hygiénique" dans son terme premier peut devenir une obsession chez certaines personnes et se transformer en véritable toc et détériore à long terme les ongles et l'aspect esthétique des mains de la personne en souffrant. Cette pratique est souvent la réponse à un fort stress ou à une anxiété forte. Associé à la pratique, vous avez bien sûr la gène qui s'en suit de montrer ses mains qui sont naturellement abîmées. Bref le calvaire et je sais de quoi je parle.

http://imblog.aufeminin.com/blog/D20071122/241870_739448188_p1010100_H223005_L.jpg

Crédit photo: Auféminin.com

Je ne parle pas de ce "toc" comme ça sans savoir de quoi je cause. Je vais avoir 23 ans, mais j'ai rongé mes pendant plus de 10 ans. J'ai commencé jeune même si je ne me souviens du moment précis. Mais du plus loin que je me souvienne je me suis toujours rongé les ongles et je n'y allais pas de main morte c'est le cas de le dire.
Avec le recul, je pense que comme l'indique les recherches, je le faisais car je souffrais d'un grand stress et d'une forte anxiété. Selon ma mère, j'aurais vraiment commencé à me ronger les ongles aux alentours de mes 5 ans, moment où mes parents divorçaient. Bien plus que je ne veux l'admettre, j'ai été touché par cet évènement et je ne l'ai pas forcément très bien vécu. Mais vous voyez même avec des années de recul sur la situation je suis toujours borné.
Aussi mal que ça pouvait me faire, j'allais très loin, me retrouvant souvent les doigts en sang, ça faisait un mal de chien.
Pour tout vous avouer, j'ai essayé tout un tas de produits pour me débarrasser de cette addiction. J'ai essayé les soi-disant vernis amers miracle qui sont censé être si dégueulasse que ça vous arrête dans votre addiction. Mais je pense que quiconque n'a pas ce problème ne comprend pas l'envie plus qu’irrésistible que ça représente. Je pense que l'envie de se ronger les ongles c'est dans la tête qu'il faut y soigner en premier. Je suis entièrement persuadé que c'est plus le signe d'une détresse au niveau psychologique qu'autre chose. Enfin bref j'ai tout essayé: les produits à s'appliquer sur les mains, les motivations autre que ma mère avait pu mettre en action. Rien ne fonctionnait et comme le précise beaucoup de sites, oui, j'avais honte de mes mains et j'étais frustrée. Je suis la benjamine de 3 enfants. Mes sœurs ont toujours des ongles longs et j'en rêvais aussi.
Et puis un jour, j'ai trouvé ma solution. J'ai eu ma période rebelle et rock comme tout le monde. Même si je n'en parle pas souvent j'ai longtemps été fan de Tokio Hotel. Chacun son passé j'ai envie de dire ^^. Le chanteur principal portait en permanence du vernis à ongles noir et comme toute fan, je voulais faire pareil et je pense que ça a été le vrai déclic. Mettre du vernis sur des ragnoles d'ongles tout moche? non je ne l'envisageais et je trouvais ça limite plus gênant que mes ongles ultra courts et abîmés.
Alors j'ai arrêté, naturellement, sans vraiment en prendre conscience même. Et si vous saviez la fierté que j'ai ressenti quand j'ai pu mettre mon vernis pour la première fois! En fait je pense que chaque personne qui se ronge les ongles doit trouver sa propre motivation pour arrêter. Et surtout faites le pour vous même. Parce que c'est une fierté d'avoir accompli l'exploit d'avoir arrêter.

La réfléxion du Lundi: De l'idiotie de se ronger les ongles

Mes ongles aujourd'hui. Ils n'ont pas trop souffert en terme de forme et de repousse de ma période anxieuse.
Vernis à Ongles: Yves Saint Laurent "La laque couture" - 18 Bleu Majorelle - 22€90 sur Sephora
© Roza Kincaid

Je le reconnais, il m'arrive en période d'examen de recommencer à les ronger mais ça fait tellement mal physiquement parce que votre tolérance à cette douleur est bien plus faible qu'à la bonne vieille époque où vous vous rongiez au sang. Et puis je suis tellement en colère contre moi de ne plus pouvoir mettre du vernis.
La réfléxion du Lundi: De l'idiotie de se ronger les ongles
  • - Prenez du recul et éventuellement essayez de trouver la raison qui vous pousse à vous ronger les ongles. Ca peut être simple ou plus compliqué mais ça peut aider d'avoir une idée de l'élément déclencheur.
  • -Ne faites pas la démarche d'arrêter pour quelqu'un. Parce que ce quelqu'un pourrait vous faire replonger en quelque sorte à la moindre frustration.
  • -Le plus important de tous: Trouvez-vous votre motivation pour arrêter. Moi, ça a été par envie de pouvoir ressembler à mes idoles de l'époque mais ça peut être parce que vous voulez vous lancer dans le nail art par exemple. Cette motivation vaudra surement mille produits censés vous aider!

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Roza2kincaid 89 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine