Magazine Environnement

Drôles de drones

Publié le 28 avril 2014 par Valabregue

Les drones peuvent déjà diagnostiquer l’état d’une vigne, repérer l’immigration non légale, surveiller le vol des câbles de la SNCF, inspecter les lignes électriques, détecter les feus de forêt, repérer le braconnage, repérer les délits dans les stades, repérer les tempêtes tropicales, diagnostiquer les fissures des ponts, cartographier les fouilles archéologiques, inspecter les cheminées des hauts fourneaux, améliorer le balisage des pistes d’avion, mesurer la radioactivité dans des zones reculées.
Transporter des colis, des médicaments, des premiers secours et ce jusqu’à 20 tonnes pour un aéronef.

Neutraliser les polluants, ensemencer des nuages avec de l’iodure d’argent dans des région sèches, effaroucher des oies qui  nous chient dessus, injecter des insecticides dans les nids de frelons hauts perchés, immobiliser des intrus au Taser, en attendant la police, épandre des engrais et autres pesticides.
Filmer des compétitions de sport, des sites exceptionnels.
Bientôt un projet Facebook de drones solaires servant de relais de télécommunications pour l’internet dans les zones reculées.
Les guerres de contrôles de ces drones ont démarré, avec contre répliques, la régulation va  devoir se faire rapidement face aux accidents.  On peut injecter des virus à distance pour récupérer les informations ou détourner les drones, car les infos GPS ne sont pas cryptées. Certains craignent des attaques de centrales nucléaires par de dangereux terroristes, allez savoir pourquoi ? Vers des drones anti-drones ; et rassurez vous on peut les abattre au laser à 10 km de distance, au cas où ?

Commentaire(s)


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Valabregue 515 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte