Magazine Sexo

Ce que la vente a à nous apprendre sur la séduction

Publié le 29 avril 2014 par Chrisandflow

Ce que la vente a à nous apprendre en séduction

Je fais souvent le parallèle entre la drague et la vente. Ce sont deux choses qui, je trouve, se ressemblent beaucoup. D’ailleurs, parmi les quelques très bons bouquins qui m’ont le plus inspiré, j’en citerais sans doute tout autant qui traitent de vente/entrepreneuriat que de séduction.

Comme la vente, la drague est statistique, il faut démarcher plusieurs personnes avant de trouver un acheteur potentiel.

Comme la vente, il ne s’agit pas seulement de trouver un acheteur potentiel, il faut aussi avoir les bonnes compétences et savoir lui vendre le produit. C’est ce qui fait la différence entre le bon et le mauvais vendeur (tout du moins, à valeur du produit égal).

Comme la vente, meilleure est l’apparence du produit (vous), plus il est facile à vendre.

Comme la vente, dans la rue c’est à vous de démarcher et convaincre l’acheteur de la qualité du produit en à peine quelques minutes. Et comme pour la vente, le meilleur moyen d’être convaincant, c’est d’être soi-même persuadé que son produit est de bonne qualité (voir article « comment plaire aux femmes« ).

Je pourrais faire plus d’analogie, mais vous avez déjà saisi l’idée : le séducteur est à la fois le produit et celui qui le vend.

D’où la difficulté à séduire quand on a une estime et une confiance en soi insuffisante…

Dans la courte vidéo ci-dessus, Michael Aguilar de vendeurs-élite.fr, un conférencier que m’a fait découvrir récemment un ami, donne un très bon enseignement sur la vente.

Pour l’illustrer, il invite quelqu’un du public à venir sur scène et sort de sa poche une boite de camembert vide. Puis, sans complexe, il propose à la personne de la lui acheter pour 10 euro.

Ça fait cher la boite à camembert, n’est-ce pas ?

Enfin, lorsque la personne la lui achète, il lui demande d’ouvrir la boite. Et à l’intérieur … un billet de 20 euro.

Morale : lorsqu’on est convaincu que son produit apportera davantage à son acheteur que le prix qu’il lui a coûté, alors il devient facile de le lui vendre.

C’est la raison pour laquelle il n’a eu aucun mal à lui proposer cette boite à ce prix, avec confiance et conviction, et qu’il n’en aurait sans doute eu aucun pour persister.

Ce qui est vrai ici pour la vente l’est aussi pour la séduction.

Vous devez toujours être convaincu de la plus-value que vous pouvez apporter à la fille que vous séduisez.

En séduction, le plus important n’est pas d’avoir 100% de réussite sur chaque approche. Le plus important c’est le ressenti que vous avez de vous-même quand vous interagissez avec les filles.

Si vous êtes convaincu que vous êtes assez bien pour la fille et pouvez lui apporter au moins autant qu’elle peut apporter, alors le rejet n’a pas d’importance, c’est une victoire quand même !

Conditionnez-vous à penser cela. C’est important si vous voulez passer un cap de plus et séduire de très belles filles.

Par exemple, si demain j’ai la chance de croiser un mannequin international dans la rue (ce qui n’arrivera peut-être jamais), je l’aborderai avec ces convictions, parce que j’ai déjà préparé mon esprit pour ça. Ainsi, si sa réaction est positive, je ne serai pas surpris, je serai préparé !

Ça parait évident, pourtant je vois plein de mecs ne pas aborder les filles qui leur plaisent le plus, ou croire qu’ils ne sont pas assez bien et penser qu’une fille comme ça ne peut pas s’intéresser à eux, même si la fille leur fait un énorme sourire et leur pose des questions.

Qu’un gros canon puisse s’intéresser à vous ne devrait jamais vous « étonner« . Ça devrait être NORMAL pour vous !

Chrys


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :