Magazine Santé

CHIMIOTHÉRAPIE: Dans 30% des cas, elle affecte l'emploi – Cancer

Publié le 29 avril 2014 par Santelog @santelog

CHIMIOTHÉRAPIE: Dans 30% des cas, elle affecte l'emploi – CancerCette étude confirme une fréquence élevée de la perte d’un emploi salarié, après un diagnostic de cancer du sein au stade précoce et le suivi d’une chimiothérapie. Les conclusions, publiées dans la revue Cancer, de l’American Cancer Society, soutiennent l’urgence de mesures visant à réduire cet effet secondaire du traitement du cancer mais aussi l’importance d’identifier les patientes qui pourraient «  éviter  » ce traitement ou, pour garder leur emploi, renoncer à suivre leur traitement.

De nombreuses femmes atteintes du cancer du sein au stade précoce travaillent au moment du diagnostic et vont poursuivre leur vie, après traitement, sans récidive du cancer. Le Dr Reshma Jagsi de l’Université du Michigan s’est donc attachée à préciser les effets d’une chimiothérapie sur l’emploi des survivantes du cancer du sein, à un stade précoce. Son étude a suivi 2.290 femmes diagnostiquées avec un cancer du sein non métastatique dont 1.536 jusqu’à durant 4 ans.

Parmi les 1.026 patientes âgées de moins de 65 ans au moment du diagnostic,

·   76% étaient salariées avant le diagnostic,

·   Parmi ces femmes salariées, 30% avaient perdu leur emploi au cours du suivi.

·   les femmes traitées par chimiothérapie ont un risque de perte d’emploi plus élevé que les femmes non traitées par chimiothérapie (38 vs 27%),

·   les femmes ayant reçu une chimiothérapie au moment du diagnostic ont un risque accru de 40% de «  se retrouver au chômage  ».

·   Enfin, une femme sur 2 sans emploi à l’issue de son traitement déclare son souhait de (re)travailler

·   et 31% cherchent activement du travail.

Informer les patientes…De nombreux médecins estiment que les patientes peuvent bien s’absenter de leur travail pendant le traitement et qu’elles «  rebondiront  » ensuite. Ces données prouvent le contraire et on peut penser d’autant plus, avec la situation actuelle du marché de l’emploi. Il s’agit donc, pour les chercheurs de pouvoir identifier les patientes qui ne retirent que peu d’avantages de la chimiothérapie et pourraient éventuellement l’éviter. Dans l’autre sens, les patientes qui reçoivent une chimiothérapie «  justifiée  » doivent bien intégrer les conséquences possibles du traitement, dont ses implications sur l’emploi et les revenus.

Source: Cancer via Eurekalert (AAAS) Receiving chemotherapy after a breast cancer diagnosis may affect a patient’s employment

CHIMIOTHÉRAPIE: Dans 30% des cas, elle affecte l'emploi – Cancer
Pour en savoir plus sur la Chimiothérapie


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Santelog 71170 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine