Magazine Société

Travail flexible

Publié le 29 avril 2014 par Christophefaurie
Que des nouvelles déprimantes. Il semblerait qu'aux USA et en Angleterre, certaines formes de contrat de travail permettent de convoquer un employé quand on le veut et pour une durée de travail non spécifiée. Au salaire minimum. Avec, de surcroît, délit de sale gueule. Des universitaires constatent que ce traitement n'est pas bon pour la santé.
Dans les années 60, il y avait du travail pour tout le monde, et on faisait grève à tout bout de champ. Aujourd'hui le faible ne semble plus avoir aucun droit. Surprenant comme l'existence humaine tient à peu de choses.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Christophefaurie 1652 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine