Magazine Beauté

Cosy, chic et branché ! Le premier écrin de Jordy Brechkoff

Publié le 29 avril 2014 par Thenewmeninthecity

JORDY-BRECHKOFF-coiffeur-salon-bastille-paris-blog-beaute-soin-parfum-homme

Voici la nouvelle adresse capillaire que les parisiens branchés se refilent sous le manteau. A la fois chic et intimiste, le premier salon de ce jeune coiffeur originaire d’Orléans, qui en quelques années a su se faire une place dans l’univers de la coiffure de luxe, peut accueillir jusqu’à deux clients à la fois pour un rendez-vous sur-mesure et des conseils personnalisés de pointe. Niché dans une rue du quartier bobo de la Bastille connue pour ses bars et restaurants, cet espace très bien pensé offre une déco façon boudoir moderne faite de murs blancs, sol ardoise gris anthracite, chaises et banquette capitonnée Louis XV. Spécialiste des extensions et de la coloration, il propose également un service de barbier traditionnel ou de traçage de barbe auprès de sa clientèle masculine. Rencontre en tête-à-tête avec Jordy Brechkoff entre rires, détente et complicité.

JORDY-BRECHKOFF-coiffeur-salon-bastille-paris-blog-beaute-soin-parfum-homme-2

Jordy, raconte-moi ton parcours et ce qui t’a donné envie d’avoir ton propre salon
Pendant 5 ans, j’ai été manager d’un grand salon de coiffure à Opéra, après quoi je me suis dirigé vers la coiffure de studio en appartement show-room notamment pour des shootings et des défilés. Et puis, il y a un moment où tu as envie d’avoir ta clientèle et te faire un nom.

Ton salon se situe dans une rue du quartier de la Bastille dans laquelle on trouve de nombreux bars et restaurants, c’est assez atypique comme emplacement. Quelle en est la raison ?
Je ne souhaitais pas me retrouver pile rue de la roquette où il y a déjà de nombreux salons. Je n’aime pas faire comme les autres et j’aime me démarquer. La rue de Lappe, son côté intimiste et caché, reflète ma façon de travailler. Sans compter que cela plaît également beaucoup à ma clientèle.

En plus des prestations de coiffure traditionnelles, tu proposes des services de rasage et taillage de barbe. Penses-tu que cela soit devenu aujourd’hui une nécessité d’avoir ces prestations pour les hommes dans un salon de coiffure ?
Complètement ! Ces dernières années, on a vu de nombreux endroits dédiés au rasage masculin faire leur apparition. D’ailleurs, la formation de barbier fait partie, pour ceux qui le souhaitent, de la formation au métier de coiffeur. Pourquoi proposer en salon des services annexes uniquement aux femmes ? Selon moi, la barbe chez un homme est comme le maquillage chez une femme. Sans compter que l’on ne peut nier la pleine expansion des soins cosmétiques masculins. Il était très important pour moi de proposer ce genre de service, qui allie qualité à un bon prix pour les hommes.

Quelles sont selon toi les nouvelles tendances qui se dégagent actuellement notamment pour les hommes ?
La raie tracée, les côtés très courts, les cheveux gominés, les pattes plutôt carrées et courtes, la mèche sur le côté façon Gatsby, classe mais revisitée.

Pour toi le matin, il t’est impossible de sortir de la salle de bains sans ?
M’être coiffé !

Justement, Jordy et les cosmétiques ou plutôt Jordy dans sa salle de bains, quel est le rituel ?
Je viens d’acheter pour 350 € de produits ! J’en consomme beaucoup car il est capital de prendre soin de ma peau, de mes cheveux et ma barbe. J’apprécie beaucoup Clinique. Parmi les produits de cette marque, j’utilise le savon Face Wash, l’exfoliant Face Scrub et le roll-on Gel Yeux Rafraîchissant anti-fatigue. Après m’être nettoyé le visage, j’applique la crème ultra hydratante de Topicrem. Pour la barbe, j’utilise chaque matin l’hydratant pur pour barbe de 3 jours L’Oréal Men Expert pour la rendre souple et douce. Côté cheveux, je les coiffe à la main avec un léger coup de sèche-cheveux, la Rough Clay 20 de Redken effet mat et un voile de laque HD Style pour définir les dernières mèches.

Côté parfums ?
Il y en a 3 que je préfère par dessus tout : Bois d’Argent (Dior), Ambre Nuit (toujours de Dior) et Black Orchidée (Tom Ford). Celui qui te fait craquer sur quelqu’un ? Spice Bomb (Viktor&Rolf). Quand à celui qu’il faut absolument éviter en ma présence ? Le Mâle (Jean-Paul Gaultier)…

____________________

L’avis de The new Men in the City
Invité à venir découvrir ce nouveau salon situé entre un restaurant cubain et un autre mexicain, j’étais quelque peu inquiet à l’idée de confier ma tête à un autre coiffeur que celui qui s’occupe de moi depuis maintenant plus de 5 ans car je suis ce que l’on appelle un angoissé du cheveu. Dans ce « micro » salon qui peut recevoir deux clients à la fois, pas le moindre risque de passer entre d’autres mains que celles du maître des lieux. Dès mon arrivée, Jordy sait me mettre parfaitement à l’aise. Après avoir défini ensemble mes attentes, je me laisse tenter par une coupe sur les côtés bien plus courte que d’habitude afin de faire ressortir la longueur sur le dessus. Après tout, quitte à prendre des risques, autant aller jusqu’au bout. Une fois la coupe terminée, quelques coups de tondeuse bien maîtrisés permettre de redonner une meilleure forme à ma barbe de 3 jours et d’en définir des contours plus adaptés à mon visage. Je prends ensuite place au bac dans un fauteuil qui allie massage et luminothérapie sur fond de musique d’ambiance. De quoi se détendre pendant que Jordy se livre à un massage du crâne visant à stimuler la micro-circulation du cuir chevelu. Puis, application d’un masque à base d’huile d’argan pour mes cheveux secs qu’il laisse poser sous une serviette chaude. Un coup de sèche-cheveux plus tard et un peu d’argile pour structurer ma nouvelle coupe et me voilà près à exhiber fièrement ma nouvelle coupe. Comme vous l’aurez compris, je vous recommande vivement d’aller découvrir ce salon !

Jordy Brechkoff
13, rue de Lappe – 75011 Paris
Du mardi au samedi de 11 h à 20 h et le vendredi jusqu’à 21H30.
Tél. 01 43 57 48 32


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Thenewmeninthecity 7852 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte