Magazine France

le pacte d’austérité, ce cambriolage fait au peuple

Publié le 29 avril 2014 par Gédécé @lesechogaucho

cambriolage.

On peut en rire ou en pleurer. Mais ce hold-up sur le budget des particuliers camouflé par une escroquerie intellectuelle fondamentalement anti-sociale qui est plus un pacte d’austérité que de responsabilité ne peut faire que polémique, à bien des niveaux. Tout d’abord, la manière dont il a été reçu lorsque le premier ministre a fait son discours :

Sans titre

Pour un texte présenté comme capital, un tel absentéisme, voilà qui ne fait pas très sérieux et ne donne pas une bonne image du fonctionnement "démocratique". Il faut dire que le jeu semblait déjà joué d’avance…. Pour en rajouter sur cette dimension de mépris des règles les plus élémentaires qui devraient régir notre vie politique, le fait que le Sénat ne soit pas consulté est également un mauvais coup porté à nos institutions. je ne peux hélas qu’être d’accord, pour une fois, avec la droite.

Ensuite, dire qu’on fait un geste généreux pour le bon peuple de France en ne gelant pas les petites retraites et les salaires des fonctionnaires de catégorie C  uniquement si l’inflation augmente, c’est vraiment se donner bonne conscience à peu de frais. Même des personnalités socialistes de premier plan en ont gros sur la patate… C’est dire. On est d’ailleurs heureux que d’anciens blogueurs de gouvernement se reprennent et s’avisent de ce qu’il s’agit véritablement d’un piège à cons.

Enfin, voir les médias braquer les projecteurs sur une prétendue rébellion "de gauche" – dont je doutais déjà fort – représentant au plus fort du phénomène une centaine de députés, pour arriver in fine à, péniblement, une trentaine de députés abstentionnistes au PS,  ne peut que prêter à sourire (jaune).  Voilà qui ne fait que confirmer assez tristement ce que je pensais d’une majorité de tartuffes.

Et pourtant, il y avait un autre plan était possible….

La liste des courageux :

Pour de vrai :

Contre: 3

  • Marie-Françoise Bechtel
  • Christian Hutin
  • Jean-Luc Laurent

En mode je suis contre mais je ne prends pas trop de risques :

Abstention: 41

  • Pouria Amirshahi
  • Christian Assaf
  • Serge Bardy
  • Delphine Batho
  • Laurent Baumel
  • Philippe Baumel
  • Jean-Pierre Blazy
  • Kheira Bouziane-Laroussi
  • Isabelle Bruneau
  • Fanélie Carrey-Conte
  • Nathalie Chabanne
  • Dominique Chauvel
  • Pascal Cherki
  • Florence Delaunay
  • Jean-Pierre Dufau
  • Henri Emmanuelli
  • Hervé Féron
  • Richard Ferrand
  • Jean-Marc Germain
  • Jean-Patrick Gille
  • Daniel Goldberg
  • Linda Gourjade
  • Jérôme Guedj
  • Edith Gueugneau
  • Mathieu Hanotin
  • Chaynesse Khirouni
  • Christophe Léonard
  • Arnaud Leroy
  • Kléber Mesquida
  • Franck Montaugé
  • Pierre-Alain Muet
  • Philippe Noguès
  • Christian Paul
  • Michel Pouzol
  • Denys Robiliard
  • Barbara Romagnan
  • Gérard Sebaoun
  • Suzanne Tallard
  • Stéphane Travert
  • Catherine Troallic
  • Paola Zanetti

Nota bene : Non, Jean-Luc, Valls ne peut pas " diviser la gauche" :  il n’en est pas, et ceux qui le soutiennent le sont si peu…


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Gédécé 134609 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte