Magazine Conso

« Il n’y a qu’une réussite : pouvoir vivre comme on l’entend »

Publié le 09 mai 2014 par Accrodushopping @lacrodushopping

reussite

Est-ce que la réussite c’est faire plusieurs millions d’euros de CA, être reconnu comme un expert dans son domaine, concilier sa vie pro et sa vie perso, avoir une belle maison où finir ses vieux jours…

Jusqu’à présent je considérais tous ceux qui faisaient un bon CA dans leur entreprise (au moins 1 million€, c’est mon critère de réussite…) comme des modèles à suivre, à admirer. Bizarrement avec ces mois de réflexion sur mon avenir pro et perso, je réalise que oui c’est très très bien de faire ce CA, mais est-ce que ces mêmes personnes que j’admire réussiraient la même chose si on les mettait dans un nouveau domaine, un secteur économique inconnu où ils devraient démarrer de 0 ?

C’est exactement ce que j’ai fait en 2008. J’ai vendu ma pharmacie, métier où je baignais depuis 14 ans, le début de mes études pour me lancer dans un métier totalement inconnu pour moi : le ecommerce. A l’époque je ne savais même pas taper sur word, je venais juste de prendre une connexion illimitée chez Wanadoo, je ne voyais aucun intérêt à Twitter et Facebook. J’avais certes vendu de la parapharmacie pendant 1 an sur Ebay, mais le site était tout de même au top pour les débutants.

Je me suis lancée en faisant tout moi même, du sourcing, au site en lui-même, au marketing, etc… 1 an après j’ai racheté Bagatelles et je me suis lancée dans le cadeau érotique, domaine dont je ne connaissais absolument rien ^^

C’est la minute autosatisfaction, donc j’ai envie de dire que finalement je vais arrêter de me dire que je vaux moins que les autres ecommerçants, ou les consultants ou autres, parce que mes sites ont fait des CA de 100/120000€ seulement (75% des ecommerçants ne le font pas d’ailleurs et ceux qui atteignent des millions d’euros finissent par couler…). Parce que moi au moins j’ai osé me lancer dans un domaine que je ne connaissais pas et que je ne maitrisais pas du tout. J’ai tout appris par moi-même, je me suis créé mon réseau, mes blogs, ma notoriété, les soirées, etc… Qui peut en dire autant ?

Et puis si moi aussi j’étais restée dans la domaine de la pharmacie, je pense que je pourrais me vanter de faire 1 million d’euros de CA. Ma pharmacie, je l’ai rachetée en 2002, à 25 ans avec 15 000€ d’économies faites pendant mes études par moi-même, elle faisait 500 000€. 2 ans plus tard elle atteignait 700 000€. Si j’avais continué j’aurais atteint 800 000€ aujourd’hui, ou bien je l’aurais revendue et j’en aurais rachetée une à ce CA pour atteindre 1 puis 1,2 millions d’euros.

Mais je n’aurais pas changé de domaine, je serais restée dans ma zone de confort, sans risque, avec la sécurité, la reconnaissance de mon secteur. J’aurais certes « réussi » ma vie car on ne va pas se plaindre non plus d’être pharmacien, mais aurais-je été plus heureuse que maintenant ou de nouveau je lance un projet en-dehors du ecommerce et de la pharmacie ?

J’en suis sûre : j’aurais eu l’illusion d’être heureuse, mais je ne l’aurais pas été au fond de moi. Car ma réussite c’est de lancer des nouveaux projets, de tenter, de se planter, de redémarrer à 0, de refaire le monde, d’avancer, de viser toujours plus haut, pas forcément en CA, mais en vision/influence sur une communauté, et surtout c’est la LIBERTE de pouvoir changer tous les 6 mois si je veux ! Qui peut faire cela ? …

« Il n’y a qu’une réussite : pouvoir vivre comme on l’entend » Christopher Morley Romancier américain


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Accrodushopping 7 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte