Magazine Beauté

Premier accord Toltèque : Que votre parole soit impeccable

Publié le 09 mai 2014 par Eclectikgirl

Premier accord Toltèque : Que votre parole soit impeccable

Un accord est un "contrat" qu’on passe avec soi-même, dans le but de vivre mieux, et de façon apaisée.

Premier accord Toltèque : Que votre parole soit impeccable

Que votre parole soit impeccable

"Parlez avec intégrité, ne dites que ce que vous pensez.

N’utilisez pas la parole contre vous ni pour médire d’autrui. "

C’est une chose que j’avais déjà lu, et compris, en lisant "Le guerrier pacifique".
Reste que ce n’est pas si évident à appliquer.

=> comprendre que les choses négatives que j’émets, même sur autrui, même si c’est  parfois "drôle" ou libérateur de critiquer sa voisine de bureau … ces choses qu’on dit/écrit sans réfléchir, on devrait justement y réfléchir, et se demander ce que cela nous apporte de positif.

Car une phrase, des mots peuvent être destructeurs.
Le proverbe "tourner 7 fois sa langue dans sa bouche" n’est pas dénuée de fondements …

Toutefois, je pense que le "tout positif"; cet essor de la pensée positive en toute circonstance n’est pas forcement bénéfique en tout point.
Je pense notamment aux cotés destructeurs que peut avoir une attitude "totally positiv" : renier la souffrance, ne vouloir que des solutions pour ne pas écouter les problèmes, minimiser les coup de mou (les siens ou ceux des autres). Mais là, il s’agit d’une digression de ma part, car dans cet accord toltèque, il s’agit plutôt de réfléchir à l’impact de ses paroles : ce qu’on dit doit apporter du positif ( à soi et à autrui) et doit refléter ce qu’on pense, sa conscience.

De plus cela ne veut pas dire qu’il faut dire oui oui à tous. On peut ne pas être d’accord, critiquer, protester.
Mais le faire avec modération, réflexion, sans s’emporter.
D’ailleurs, je trouve que c’est libérateur. Sur mon blog finalement, si je dis mon avis, si je critique certaines choses, si je glisse un brin d’ironie, de sarcasme ou d’humour, ce n’est pas contre une personne en particulier et j’espère ne vexer personne.

Ce premier accord est un des plus simple à appliquer, parce que je ne suis pas d’une nature médisante, et que je ne passe pas mon temps à me dévaloriser.

C’est juste qu’il faut, par exemple, que j’arrête d’envoyer des mails de commérage avec ma collègue préférée. Ça a d’ailleurs failli me jouer des tours ( clic ici pour tout savoir. dernier paragraphe).
Ainsi que certaines personnes de mon entourage. Vous savez, dans une famille ou un cercle d’amis, il y en a toujours sur qui on se défoule une fois qu’ils ont le dos tourné. Ouais, ok, ils le méritent. On a pas le choix, on doit les supporter, alors les décrier, ça soulage. Croit-on. Mais j’avoue que parfois ce type d’acharnement me pèse, surtout quand j’ai l’impression que ça devient le seul sujet de conversation "passionnant".
Dans ce genre de situation, je sens que ça me vide un peu de mon énergie …
Donc à défaut de dire "stop ! je n’aime pas non plus ce qu’ils font, et la façon dont ils agissent, mais cessons d’en parler", au moins, je vais essayer de ne plus participer a ces conversations.

Et aussi, éviter de parler pour ne pas dire grand chose, sur des futilités. Car se rendre compte, une fois dites, que ça n’avait pas grand intérêt, c’est frustrant. Pire, dire des choses qu’on ne pense pas vraiment, juste parce que c’est dans le mouvement de la conversation. C’est aller contre son "discours intérieur", se mettre en contradiction avec soi-même. Mauvais pour le karma.

Premier accord Toltèque : Que votre parole soit impeccable

Voila.
Il s’agit de deux points d’amélioration que je voudrais m’apporter.
Il est question aussi de point d’ancrage, de méditation quotidienne, de réflexions personnelles et en pleine conscience.
Mais j’en parlerai une autre fois ^^

Anya

FB rond

j'aime HC


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Eclectikgirl 1270 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte