Magazine Médias

Pézénas : Le Grand Bazar du Weepers Circus

Publié le 09 mai 2014 par Idherault.tv @ebola34

saverne_weepers_circus01

Le Grand Bazar du Weepers Circus – PRINTIVAL BOBY LAPOINTE 2014 – Vendredi 2 Mai 2014

C’est à l’occasion de la 15ème édition du PRINTIVAL BOBY LAPOINTE que nous avons eu l’occasion de rencontrer Franck, Violoncelliste et Bassiste , qui s’est fait le porte parole du groupe.

Weepers Circus a été créé par Eric Kaija Guerrier, Franck George, Alexandre George et Denis Leonhardt, alors camarades de lycée (Lucie-Berger à Strasbourg). À leurs débuts ils sont influencés par des artistes rock britanniques et américains, tels les BeatlesPink Floyd ou Led Zeppelin. Le groupe commence à se produire dans sa région et monte des spectacles scéniques, Le Requiem en 1992 et Les Fables en 1994, avant d’enregistrer ses premiers disques à la fin des années 1990. Le succès de leurs premiers albums, Le Fou et la Balance (1997) et L’Épouvantail (1999) leur permet d’entreprendre des tournées nationales. En 2000, ils signent en licence avec Philips (Universal) et font la connaissance de Caroline Loeb, qui mettra en scène trois de leurs spectacles2autour des albums L’Ombre et la Demoiselle (2000), Faites entrer (2003) et La Monstrueuse Parade (2005).

Dans son quatrième album, Faites entrer, le Weepers Circus est rejoint par un nouveau membre, le batteur Alexandre « Goulec » Bertrand. Le groupe est également accompagné par plusieurs invités, dont Serge Bégout du groupe Têtes Raides et la chanteuse Olivia Ruiz, rencontrés en 2002. L’album suivant, La Monstrueuse Parade (2005), est inspiré du film La Monstrueuse Parade de Tod Browning. Le sixième album, Tout n’est plus si noir…, paraît en 2007. Plusieurs artistes invités participent à l’enregistrement, notamment Mathias Malzieu du groupe DionysosOlivia Ruiz et la comédienne Irène Jacob3,4Christian Houllé, qui réalisait déjà les clips du groupe pour les précédents albums et qui joue du clavier, intègre le groupe en 2007.

Après une longue tournée française et européenne, paraît en mars 2009 un album sobrement intitulé En concert comprenant un remix inédit (avec son clip) du titreTout le monde chante (remixé par les Gaillards, un collectif de jeunes arrangeurs, fans de rap et de slam), ainsi qu’une reprise de Led Zeppelin : Kashmir. En 2009 toujours, le Weepers Circus participe au nouvel album de Caroline Loeb (tout en ayant effectué la bande son d’ouverture de son spectacle Mistinguett, Madonna et Moi), de même qu’au cinquième album du groupe de grind metal Inhumate. Il compose également la musique d’une pièce de théâtre montée par la CompagnieSémaphore (mise en scène par Denis Woelffel) sur un texte de Philippe Dorin (Dans ma maison de papier, j’ai des poèmes sur le feu).

Le groupe publie son septième album (studio) le 16 novembre 2009. Intitulé À la récré, il s’agit d’un livre-disque grand format de chansons pour enfants (illustrées parTomi Ungerer) comportant à la fois des classiques de la chanson enfantine et des compositions originales. De nombreux invités sont de la partie : Serge Bégout (du groupe Têtes Raides), Frédérique BelAgnès BonfillonEmma DaumasJulietteDidier LockwoodCaroline LoebChristine OttOlivia RuizRoger Siffer, etc. Ce projet reçoit le « Coup de Cœur » de l’Académie Charles-Cros.

En juin 2011, est publié un hommage collectif à Georges Brassens, intitulé « Brassens pour les enfants » ou « Brassens chanté par… » (selon le format), avec la participation (sur deux titres) du Weepers Circus. Les autres participants sont Agnès Bihl, les Ogres de BarbackDebout sur le ZincAldebert et Yves Jamait.

Le 8 octobre 2011, le groupe reçoit le prix du Bretzel d’Or 2011 (promotion Tomi Ungerer) par l’Institut des Arts et Traditions Populaires d’Alsace.

Le huitième album (studio), sous forme de livre-disque, paraît le 10 octobre 2011. Le titre en est N’importe où, hors du monde. Le groupe se remet une fois de plus en question en y injectant des influences électro-pop, une recherche sonore inédite et des arrangements luxuriants. Une quarantaine d’invités prestigieux sont de l’aventure (pour des textes ou pour des duos) : Michel Rocard (ancien Premier Ministre), Jean Rochefort (comédien), Jean-Claude Carrière (auteur, scénariste et comédien), Cali (auteur, compositeur et interprète), Juliette (auteur, compositeur et interprète), Dominique A (auteur, compositeur et interprète), Eddy (la) Gooyatsh(auteur, compositeur et interprète), Christine Ott (ondiste et pianiste), Jean Fauque (auteur et interprète), Fatou Diome (auteur), Patrice Leconte (metteur en scène de cinéma, scénariste et auteur), Marc Lévy (auteur), Maxime Chattam (auteur), Henri Loevenbruck (auteur), Thierry Serfaty (auteur), Vincent Ravalec (auteur), Gilles Verlant (auteur, journaliste et biographe), Frédérique Deghelt (auteur), Didier Daeninckx (auteur), Jean-Luc Nancy (philosophe), Tania de Montaigne (auteur), Marjolaine Boutet (historienne), Franck Frégosi (politologue), Jean-Pierre Luminet (astrophysicien et poète), Agnès Bonfillon (journaliste), Gilles Médioni (journaliste), Anne & Julien (journalistes et responsables du magazine Hey!), François Bon (biographe), Gilles Verlant (biographe), Richard Lornac (pianiste), Steve Toltz (auteur), Mara Goyet (auteur), Hafid Aggoune (auteur), Thierry Illouz (auteur), Matthias Vincenot (poète), Jacques Goorma (poète), Christiane Roederer (auteur), Gabriel Schoettel (auteur), François Thuillier (joueur de tuba), le Quatuor Florestan, la Fanfare en Pétard et le Grand Ensemble de la Méditerranée.

Le spectacle issu de cet opus – qui tourne en 2011 et 2012 – est mis en scène par Juliette.

En novembre 2012, est publié un album collectif intitulé « Bourvil pour les enfants », avec la participation (sur deux titres) du Weepers Circus. Les autres participants sont Debout sur le ZincAldebertMell et Eddy (la) Gooyatsh.

En mars 2013, Eric Kaija Guerrier se met officiellement en congé du Weepers Circus.

Le 16 mars 2013, le Weepers Circus publie un EP numérique intitulé Les inédits hors du monde, composé de 5 titres (dont un duo avec le groupe Chapel Hill, un duo avec Sabrina Rauch et une lecture de Jean-Claude Carrière) ainsi que de 2 titres en public issus de la dernière tournée.

Le 19 avril 2013, le groupe publie son neuvième opus (studio) : un livre-album pour jeune public intitulé Le grand bazar, avec moult invités, dont Dick Rivers, François Morel, Aldebert, Babet du groupe Dionysos et Les Ogres de Barback. L’album est accompagné d’un spectacle comprenant des masques, un tour de magie et des ombres chinoises. Parallèlement, le Weepers circus retravaille une partie de son ancien répertoire et entame la tournée « Tout le monde chante » destinée au tout public.

Alexandre George (depuis 1988) : chant, guitare, chœurs
Franck George (depuis 1988) : violoncelle, basse, harmonica, chœurs
Denis Leonhardt (depuis 1988) : clarinette, clarinette basse, saxophone soprano, chœurs
Alexandre « Goulec » Bertrand (depuis 2001) : batterie, percussions, chœurs
Christian Houllé (depuis 2007) : claviers, chœurs

INFOS PRATIQUES

Site internetwww.weeperscircus.com

Page Facebookwww.facebook.com/pages/Weepers-Circus/95919470329


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Idherault.tv 48204 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines