Magazine Voyages

Entre les cordes à linge, les vieilles églises et les poubelles de Naples.

Publié le 09 mai 2014 par Espritvagabond
Comme je ne suis pas à Napoli pour visiter la ville elle-même, mais que j'utilise l'endroit comme lieu d'arrêt pour me rendre visiter Pompéi, je n'avais que peu d'attente envers Naples et j'ai passé quelques heures à peine à me balader dans son étrange et fascinant centre historique.
Entre les cordes à linge, les vieilles églises et les poubelles de Naples.
Corso Umberto est un des boulevards achalandés qui rappelle un peu Rome, mais si j'y ai pris cette photo, c'est surtout pour l'architecture de l'édifice de droite, typique de ce boulevard, et évidemment, pour l'amusant petit édifice très étroit au centre-gauche de la photo. En longeant cet édifice, on se retrouve dans le vieux Naples, un secteur assez vaste mais qui s'explore assez bien à pied et caractérisé par des rues très étroites.
Entre les cordes à linge, les vieilles églises et les poubelles de Naples.
Un exemple parmi une centaine; rue (on dirait une ruelle, mais on y circule à vélo et en scooter), bordée de maison ou de boutiques, avec les cordes à linge suspendues un peu partout aux étages.
Entre les cordes à linge, les vieilles églises et les poubelles de Naples.
Entre les deux rues principales (assez larges pour que des petites voitures y circulent, mais guère plus), on retrouve donc une grille de rues/ruelles pavées de roches ou de pierre, dont celle-ci, bordée de boutiques offrant objets et souvenirs typiques de Naples. On notera l'édifice qui surplombe la rue elle-même, laissant une arche en guise de passage sous son premier étage.
Entre les cordes à linge, les vieilles églises et les poubelles de Naples.
Naples n'est cependant pas une ville que l'on peut qualifier de charmante malgré le calme relatif des ruelles et la beauté déglingue des lieux. C'est que le vieux quartier n'est pas l'endroit le plus propre au monde... Quand on arrive de Rome, on sent que la capitale a probablement fait des efforts malgré certains coins plus louches et certains débordements. À Naples, les poubelles et bacs à vidanges débordent partout dans le centre-ville. Cet état de fait influence définitivement l'impression générale que ce voyageur-ci a de l'endroit. La photo ci-haut n'est pas prise dans le fond d'une ruelle, mais bien d'une petite plaza en face d'une église (dos au photographe).
Entre les cordes à linge, les vieilles églises et les poubelles de Naples.
Ruelle du Purgatoire, dont l'entrée en arche est marquée d'une sorte de lutin local (appelé Pulcinella).
Entre les cordes à linge, les vieilles églises et les poubelles de Naples.
Autre exemple de rue/ruelle avec lessive installée pour le séchage.
Entre les cordes à linge, les vieilles églises et les poubelles de Naples.
Démonstration de l'impression laissée par cette balade dans Naples en deux temps: Un. Ici, près de notre auberge, un vieux clocher et une horloge, combinée à quelques fenêtres avec du linge à sécher, le tout dans un seul édifice (apparent). Charmant? Un peu...
Entre les cordes à linge, les vieilles églises et les poubelles de Naples.
Démonstration, suite: Deux. Même lieu, mais avec un point de vue en retrait de deux mètres, et soudainement, l'endroit perd de son charme.
Entre les cordes à linge, les vieilles églises et les poubelles de Naples.
Quelques balcons du centre historique. Notez la proximité des balcons aux étages et aussi, à droite le balcon au premier-plan, qui est occupée par une résidente qui observe le va et vient de l'après-midi sur la rue en contrebas, malgré le linge à sécher qui domine l'espace de son balcon.
Entre les cordes à linge, les vieilles églises et les poubelles de Naples.
Je termine ce survol avec la piazza del mercato, qui, comme son nom l'indique, doit être très achalandée avec le marché de produits frais en avant-midi, mais qui, en après-midi, est plutôt déserte... à part les vidanges laissées un peu partout autour de la vaste plaza par les marchands et les jeunes ados qui s'y baladent en moto. Au loin, le clocher de l'église du Carmine et à droite, un imposant et austère édifice à appartement coloré par des dizaines de cordes à linge.
--

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Espritvagabond 1757 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazine