Magazine Cinéma

Critique: "Godzilla" de Gareth Edwards, sortie le 14 Mai.

Par Trailers & News @TrailersandNews

Critique de "Godzilla" de Gareth Edwards avec avec Aaron Taylor-Johnson, Ken Watanabe, Elizabeth Olsen, Juliette Binoche, Sally Hawkins, David Strathairn et Bryan Cranston.

Le synopsis: Alors que des monstres marins gigantesques menacent la sécurité du Japon et de la côte Ouest des États-Unis, l’officier Ford Brody tente de rejoindre ses proches. Sa compagne, infirmière et jeune maman, gère les blessés dans un hôpital de San Francisco. Son père, ingénieur en nucléaire, enquête sur ces créatures et leur impact sur l’environnement…

le film sortira le 14 Mai 2014.

"Godzilla" avait déjà eu son adaptation américaine ratée en 1998 sous la direction de Roland Emmerich, ici  c’est Gareth Edwards qui réalise, déjà réalisateur  en 2010 d’un film avec des monstres, le bien intitulé "Monsters". Pour son 2ème film, Edwards frappe fort écrasant la concurrence  ( en tête "Pacific Rim" et "Transformers"). Première inspiration  pour le film, "Les Dents de la Mer"  de Steven Spielberg, ne vous attendez pas à voir le  monstre de la Toho entièrement dés  les premières minutes du film. Le réalisateur laisse monter la tension via ses personnages principaux ou plutôt son personnage principal, interprété  par Aaron Taylor-Johnson qui est vraiment le fil conducteur du film en militaire essayant de rejoindre sa femme infirmière ( Elizabeth Olsen excellente) à San Francisco.

La première partie du long métrage  met donc  l’accent sur l’humain, les motivations  des personnages, la compréhension de monstres gigantesques et comment faire pour les tuer. Cette partie est un peu longue  et poussive mais met  bien  place les personnages  et l’histoire.  Malgré ce défaut  le  reste du casting est excellent, Bryan Cranston  à fleur de peau et  en  colère pour découvrir une vérité, Juliette Binoche, malgré  son peu de temps à l’écran ajoute  du crédit au film. Ken Watanabe en scientifique essayant  de comprendre les monstres, même si son personnage est clairement un hommage à certains personnages de la Toho et David Strathairn en chef militaire  dépassé par la situation.

La  tension bien mise en place, le réalisateur se déchaîne avec  un climax en forme de combat de Kaijus gigantesques. La force du réalisateur  est de montrer  ce climax aussi  du point de vue du personnage principal mais sans s’appesantir sur la destruction matérielle  et humaine, encore mieux, ici pas de second rôle agaçant comme dans "Pacific Rim". Tout est pris au sérieux sur le drame  humain et c’est on ne peut mieux.

Pour les fans de Godzilla, tout  y est, du design du monstre à son attitude, et même vraiment de bonnes surprises. Le tout retranscrit dans un plan final qui résume à lui tout le film sur ce monstre sauveur quasi-mystique.

Au final, "Godzilla" n’est pas qu’un excellent film de monstres qui respecte le personnage mythique de la Toho,  il n’est pas non plus qu’un  excellent blockbuster  ne prenant pas  le spectateur  pour  un décérébré,  c’est un excellent film tout court. Edwards a tout compris  de ce genre de film. Et on  est vraiment enthousiasmé  pour ce qui arrivera par la suite.

Note: 8/10


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Trailers & News 2902 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines