Magazine Europe

Le tout premier ciné avec mon fils … une grande aventure.

Par Frenchgirlinlondon

Cinema LondonMon fils n’a pas encore trois ans, j’étais donc pas tout à fait sure qu’il soit « prêt » à affronter les salles obscures! Après un test maison réalisé grâce à un petit perroquet bleu du Brésil  dénommé « Rio » et des résultats très concluants : un petit garçon subjugué. J’ai passé le cap. J’ai épluché le programme de mon cinéma le plus proche.  Pendant les vacances scolaires, il y a des séances en matinée à £1.75 et un programme de dessin animé des plus conséquents. Apres une dure réflexion, j’ai décidé qu’on irait voir la « Reine des Neiges » (même si « Rio 2 » nous tentait bien).

Nous voila donc en ce vendredi de Pâques (jour Férié en Grande-Bretagne), partant à l’aventure … direction ?! Le cinéma. Mon fils gambade gaiement devant moi, on s’arrête au coin de la rue et s’apprête à traverser quand subitement il se met à crier
 « oh nooooon, maman le bus ! »
Je le regarde l’air un peu interloqué et lui demande
« ben qu’est-ce qu’il y a ? »
Il se met les mains sur la bouche, puis soulève les épaules en me disant « raté, raté le bus »
Là je rigole, effectivement il y a bien un bus qui s’apprête à partir mais dans l’autre sens.
J’essaie d’expliquer ça a mon fils mais l’information n’a pas l’air de s’imprimer, il lève le bras en s’écriant :
« Stop, stop, STOP le bus »
Le chauffeur me regarde en souriant et je lui fais signe qu’on va prendre un autre bus, pas la peine de nous attendre.

Une fois ce grand moment d’excitation passé; on s’installe calmement dans le bus. Mon fils, comme à son habitude, colle le nez sur la vitre en criant « voiture, bus ou train » à chaque opportunité.

On arrive au ciné … en retard. J’ai essayé de réserver nos tickets sur internet mais, typique, le réseau a sauté au moment où j’ai appuyé sur la touche « acheter ». J’arrive donc au guichet en courant et en expliquant ma mésaventure à un jeune placide qui ne semble pas hyper intéressé par ce que je lui dis. Il me tend mes deux billets, ma bouteille d’eau et un sac de « chocolate Cadbury Buttons ».

Mon fils et moi montons lentement l’escalier du cinéma. Il fait sombre, la lumière sur l’arrête des marches semble fasciner mon fils. Il décide donc de lâcher ma main et suivre ce chemin de lumière en sautant toutes les marches. Au bout de deux minutes en « stand by » je décide d’aller l’observer assise confortablement dans mon fauteuil.

Il arrive enfin, l’air victorieux, je le félicite  tout en lui ôtant sa veste. Il me regarde l’air perplexe se demandant un peu ce que tout le monde attend, assis dans le noir, à regarder fixement le mur. Je l’assois et lui donne quelques « chocolate buttons » pour le faire patienter. Je lui explique qu’on va voir un dessin anime, comme à la maison mais en beaucoup, beaucoup plus grand.

L’écran s’illumine, les bandes annonces commencent. « How to train a dragon », « Rio 2”… un grand sourire se dessine sur le visage de mon petit garçon et puis il commence à rire. Un rire chaleureux, spontané … puissant pour un petit bout de même pas trois ans. Chacun de ses éclats de rire raisonne  dans la très silencieuse salle de cinéma. Les personnes assises sur les trois rangées devant nous se retournent à  chaque fois pour voir qui rit de si bonne foie.  Je croise le regard surpris et amusé de quelques mamans qui s’aperçoivent que c’est ce petit bonhomme aux boucles brunes qui s’esclaffe de si bon coeur.

Il se tient maintenant debout devant son siège, prêt à éclater de rire à chaque moment comique.  Je me marre, je regarde même plus les bandes annonces. Je regarde mon fils HEUREUX. Il croise mon regard et vient me faire un gros câlin et un bisou sur la joue. Le film n’a pas commencé mais il est déjà conquis.

Les bandes annonces s’arrêtent. Le film va débuter, sur l’écran noir s’affiche le visa d’exploitation (tous publics) à cote du titre du film « escape from planet earth ». Quoi, c’est pas la « Reine des Neiges »…  grand moment de solitude : comment ai-je pu me tromper de salle ?! Je regarde les tickets, c’est la bonne salle le type m’a pas vendu les tickets pour le bon film Non mais franchement « Frozen (Titre de la Reine des Neiges en VO) » et « escape from planet earth », même avec le pire des accents français y a pas moyen de se tromper ? Pfffff pas le courage d’expliquer à mon fils qu’on s’est trompé de salle, que c’est pas le bon film, qu’il faut redescendre les marches lumineuses et retourner à  l’accueil pour demander dans quelle salle se joue la « reine de neiges ».

Je regarde mon fils, les enfants autour de lui, et puis je m’enfonce dans mon fauteuil et commence à regarder des petits hommes bleus qui sont allés sauver leurs potes prisonniers dans la zone 51… Une heure et des poussières plus tard, après fous rires et exclamations en tout genre mon fils vient à nouveau me faire un gros câlin et un bisou. Il sort de la salle un grand sourire illuminant son visage aux joues rosies par toutes ses émotions. Sans doute le premier ciné mère-fils d’une très longue lignée.

Le tout premier ciné avec mon fils … une grande aventure.

PS : on a fini par aller voir la Reine des Neiges 10 jours plus tard, dans le dernier cinéma qui le jouait encore. Un grand succès !


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Frenchgirlinlondon 44393 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog