Magazine Science & vie

Découverte d'une vaste nécropole contenant des momies de princesses et princes dans la Vallée des Rois

Publié le 12 mai 2014 par Jann @archeologie31
Les fonctionnaires des Antiquités Egyptiennes, travaillant avant des archéologues suisses de l'Université de Basel, ont rapporté la découverte de momies royales datant des règnes des pharaons Toutmôsis IV et Amenhotep III au 14ème siècle avant JC.
Ces deux pharaons faisaient partis de la 18ème dynastie qui comprenait le célèbre pharaon Toutânkhamon enterré non loin.
Découverte d'une vaste nécropole contenant des momies de princesses et princes dans la Vallée des Rois Le tombeau KV 40 qui vient d'être ré-ouvert contenait des momies écrasées et brisées, des biens funéraires et des cercueils. Photo: Matjaz Kacicnik, University of Basel / Egyptology.
"Ce tombeau contient des frères et soeurs royaux enterrés sur des décennies" explique l'égyptologue Susanne Bickel du Projet Vallée des Rois de l'Université de Basel.
"C'était une période d'âge d'or pour l'ancienne Egypte", précise l'égyptologue Salima Ikram de l'Université Américaine du Caire, "c'était un immense empire qui s'étendait de la Syrie à la Nubie. Ce n'était pas juste un pouvoir militaire mais l'empreinte d'une culture".
L'enlèvement des gravats.
La tombe, appelée KV 40, a été découverte et ouverte en 1899 par une équipe menée par l'archéologue français Victor Loret. Cependant, il ne semble pas s'être aventuré dans la tombe, selon Ikram.
L'équipe egypto-suisse a réouvert le tombeau obstrué par des rochers en 2011.
Sur les 3 dernières années, elle a creusé un puits de 6 mètres et révélé 5 pièces. Ces dernières étaient jonchées de momies écrasées et brisées, d'objets funéraires, de cercueils et matériels funéraires.
La pièce principale et trois chambres secondaires contenaient les restes des momies, dont des nourissons.
Des poteries portant des inscriptions ont permis d'identifier 30 noms de personnes décédées. Bien que l'on cru pendant longtemps que le site ne contenait pas de restes royaux, il abritait 8 princesses royales et 4 princes ainsi que des étrangers à la cour des pharaons.
Les restes de pharaons de cette périodes ont aussi été découverts dans d'autres tombes, et des analyses de leur ancien ADN pourraient révéler des liens familiaux entre les enfants royaux.
Cette découvert devrait apporter de la lumière sur les distinctions sociales et les pratiques de momification pour la famille royale à cette époque.
Les pilleurs de tombes.
Les archéologues ne furent pas les premiers à visiter ce tombeau. Des  membres d'une famille de prêtre du 9ème siècle avant JC y furent aussi enterrés.
De plus, les restes brisés témoignent du saccage des pillards dans l'antiquité et, plus tard, au 19ème siècle, explique Bickel.
Découverte d'une vaste nécropole contenant des momies de princesses et princes dans la Vallée des Rois Les murs du tombeau et une grande partie de son contenu ont une épaisse couche de suie, provenant probablement des torches de pilleurs de tombes. Photo: Matjaz Kacicnik, University of Basel / Egyptology

Les murs du tombeau, et la plupart de ce qu'il contenait, portent une épaisse couche de suie, probablement laissée par les torches des pilleurs de tombes.
En 2011, l'équipe de Bickel a aussi découvert le tombeau KV 64, le premier dans la Vallée des Rois depuis la découverte du tombeau de Toutânkhamon par Howard Carter en 1922.
"Pour nous, les fouilles sont finies. Notre travail se fait maintenant en laboratoire" conclu Bickel, "en fait, ce ne sont pas tant les momies elles-mêmes qui nous intéressent que les artéfacts et inscriptions que nous y avons découvert".
Merci à Fanny Gérard pour l'info.
Source:

Derniers articles sur l'Egypte:

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jann 115315 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazine