Magazine Santé

Les rêves deviennent conscients grâce à un micro-courant

Publié le 12 mai 2014 par Santelog @santelog

NEURO: Les rêves deviennent conscients grâce à un micro-courant – Nature NeuroscienceRedonner au dormeur la conscience de ses rêves durant son sommeil par stimulation électrique, c’est l’expérience à laquelle se sont livrés, avec succès, écrivent-ils, ces scientifiques allemand. Leurs observations, présentées dans la revue Nature Neuroscience, laissent espérer, si validées, une nouvelle option thérapeutique pour les délires et les hallucinations.

Les rêves se produisent durant la période de mouvements oculaires rapides (ou REM : Rapid Eye Movement), caractéristiques du sommeil paradoxal. Durant le sommeil paradoxal, nous n’avons généralement pas conscience de nos rêves et une récente étude a même montré que vivre ses rêves en dormant précèderait dans 80% des cas, une forme de neurodégénérescence. En effet, durant cette phase du sommeil, certaines zones du cortex préfrontal sont inactives. Sauf, lorsque certains rêveurs conservent une lucidité sur leurs rêves, alors certaines de ces zones restent actives. De récentes études ont ainsi associé via EEG, une activité fronto-temporale à la conscience dans le rêve.

Ces chercheurs de l’Université Goethe (Francfort) ont donc tenté de rétablir cette conscience du rêve, par la stimulation de l’activité neuronale dans cette zone fronto-temporale du cerveau. Leur étude a porté sur 27 participants volontaires, stimulés durant leur sommeil, 2 à 3 m après le début de la phase REM, par stimulation transcrânienne non invasive, une technique qui régule module le potentiel de repos et non d’activation des neurones. Ces participants n’avaient jamais vécu auparavant de rêve lucide et ont été stimulés ainsi durant 4 nuits. Au réveil, les participants devaient remplir un «  rapport de rêves  » et renseigner un certain nombre d’impressions sur leur sommeil.

Favoriser la lucidité dans le rêve : Les chercheurs constatent que la stimulation avec une gamme de fréquences comprises entre 25 Hz et 40 Hz des lobes frontaux et temporaux favorise le rêve lucide ou la lucidité du rêve, sur la base des déclarations des participants. Les autres fréquences de stimulation ne sont pas efficaces, ce qui suggère que la conscience du rêve est liée à des oscillations synchrones autour de 25 et 40 Hz.

Il serait donc possible de contraindre le cerveau à adopter un nouveau rythme grâce à une simple stimulation ? Un résultat qui surprend déjà bon nombre d’experts mais qui, si vérifié, pourrait donner lieu à des applications cliniques dans la prise en charge des délires et des hallucinations par exemple. L’équipe travaille déjà à évaluer les effets de ce mode de stimulation chez des sujets éveillés. Avec une inconnue de taille cependant, les effets à long terme d’une telle stimulation électrique du cerveau durant le sommeil.

Source: Nature Neuroscience 11 May 2014 doi:10.1038/nn.3719, 2014 Induction of self awareness in dreams through frontal low current stimulation of gamma activity


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Santelog 70291 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine