Magazine Humeur

Langue de granit et négociation expresse à la ville de Paris

Publié le 12 mai 2014 par Delanopolis
Quand Hidalgo parle de restructurations administratives et de dialogue social, ce n'est plus de la langue de bois mais de granit ! Langue de granit et négociation expresse à la ville de Paris Les syndicats municipaux tombent de haut ! Dans un exercice d'enfumage digne de Hollande, la mairie a trouvé la formule magique, attention ça décoiffe : « il faut développer les approches transversales et collaboratives afin de favoriser, dans un contexte de forte contrainte budgétaire, l’émergence d’idées nouvelles et de fluidifier le travail collectif ». Fluidifier on ne sait pas, mais pour la langue de bois, c’est du pur fluctuat !

Anne Hidalgo a également exprimé « sa volonté d’adapter la structure administrative en engageant, d’ici l’été, les rapprochements qui s’avèreront pertinents ». Autrement dit, il faudra trouver quels sont les services qui vont être supprimés.

En tout cas, une chose est sûre, les organisations syndicales n’auront pas voix au chapitre. Pire, Anne Hidalgo n’hésite même pas rendre mergitur toute forme de dialogue social car elle déclare sans rire : « afin d’associer les partenaires sociaux à cette réflexion, je présiderais mi-mai un Comité technique paritaire central pour présenter ensuite, le 19 mai, au Conseil de Paris, les orientations définitivement retenues pour l’adaptation de l’administration parisienne. » soit quatre jours plus tard.

Quand on sait qu’il faut, au minimum, quatre mois pour présenter un texte au Conseil de Paris nul doute que les « réflexions » avec les syndicats tourneront à la farce. Une farce tragique pour les rapports sociaux...

Lire aussi ICI.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Delanopolis 94237 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines