Magazine Beaux Arts

Imaginez... la rétrospective Linda McCartney

Publié le 13 mai 2014 par Lifeproof @CcilLifeproof

« Votre photographie est un enregistrement de votre vie, pour n'importe qui qui regarde vraiment. » Paul Strand.

Comme en a témoigné l'exposition qui s'est terminée il y a quelques jours au Pavillon Populaire de Montpellier, la vie de Linda McCartney fut hors-norme. Cette rétrospective nous a plongé dans l'univers de l'artiste, au sein de son époque mais aussi de son intimité.  

LINDA - jimmy

Jimi Hendrix, New York, 1968. © 1968 Paul McCartney / Photographie : Linda McCartney

L'environnement de Linda McCartney lorsqu'elle se met à la photographie, c'est le New York des années 1960. Après des études d'histoire de l'art, et après avoir étudié la photographie aux côtés d'Hazel Archer – professeur au Black Mountain College –, Linda McCartney devient réceptionniste au Town and Country Magazine. C'est là qu'elle s'empare d'une invitation pour le lancement d'un album des Rolling Stones, et qu'elle se retrouve emportée par le tourbillon du rock'n'roll. Elle devient photographe officielle de divers lieux qui lui permettront de tirer le portrait des plus grands musiciens comme Jimi Hendrix, Neil Young ou encore Jim Morrison.

LINDA - paul bb

Paul, Scotland, 1970. © 1970, Paul McCartney / Photographie : Linda McCartney

Dans un tel contexte, la rencontre avec les Beatles était inévitable et c'est à Londres en 1967 qu'elle croise Paul McCartney. Nous abordons alors une autre dimension de son travail, beaucoup plus intime. Linda McCartney semble avoir consigné grâce à l'appareil photographique les moments les plus émouvants de sa vie familiale, notamment les clichés de Paul avec ses enfants. Elle a su également saisir au vol des situations cocasses, des instants T – voir ci-dessous Paul Stella and James –, ou encore magnifier des scènes futiles simplement grâce à la prise de vue, comme ce plongeon de Paul qui, cadré de la sorte, semble plutôt s'envoler. Ainsi, grâce à ce talent subtile, les photographies de Linda McCartney nous apparaissent comme un peu plus que de simples souvenirs de vacances.

LINDA - rambarde

Paul, Stella and James, Scotland, 1982. © 1982 Paul McCartney / Photographe : Linda McCartney

Dans cette partie de l'exposition, on découvre également quelques polaroids, plutôt en vogue chez les photographes américains de l'époque, et qui donne ici un charme un peu désuet à ces petits souvenirs. Si l'instantané du Polaroid en fait une technique très moderne et « populaire » dans les années 1960-1970, Linda McCartney, passionnée par l'histoire de la photographie, n'hésitera pas à exploiter également des procédés plus anciens, aux rendus presque picturaux.

LINDA - plongeon

Paul, Jamaïca, 1971. © 1971, Paul McCartney / Photographie : Linda McCartney

En somme, Linda McCartney a su saisir ce qui l'entoure avec humour, tendresse et passion, comme le prouvent avec force ces images de fans prises à travers la vitre d'une voiture. Contrairement à ses mentors revendiqués – Walker Evans... – qui traitaient avec gravité et militantisme les mouvements sociaux, il y a toujours de la poésie et de la légèreté dans les clichés de Linda McCartney. Ses photographies sont vivantes, animées, à l'image du monde en pleine effervescence qu'elle a voulu représenter.

LINDA - beatles abbey road

The Beatles, Abbey Road, 1969. © 1969 Paul McCartney / Photographie : Linda McCartney

Ophélie.

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Ophélie avait déjà écrit un coup de coeur pour annoncer l'exposition, là.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lifeproof 5971 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine