Magazine Bourse

12 choses à savoir sur l’assurance habitation

Publié le 13 mai 2014 par Fabien Major @fabienmajor

Contrairement à l’assurance automobile, la protection de votre demeure n’est pas obligatoire. Assurer son lieu de résidence est toutefois souhaitable. En effet, vous y accumulez des biens de valeur au fil du temps et  votre bâtiment est continuellement soumis à des intempéries.  

Voici 12 caractéristiques de l’assurance habitation que vous ne connaissiez peut-être pas :

1) L’assurance habitation est divisée en deux volets : la responsabilité civile et les dommages causés à votre maison. La première assurance couvre les blessures ou accidents ainsi que les dommages matériels dont vous êtes responsable. Il pourrait s’agir d’un de vos arbres tombant sur la toiture du voisin ou d’un incendie se propageant à une autre maison. Il est intéressant de savoir que l’assurance  responsabilité civile couvre aussi votre conjoint et vos enfants, même si ces derniers  vivent en appartement pour leurs études.

2) Pour l’essentiel, la seconde portion d’assurance prévoit un dédommagement en cas de sinistre causé par :

  • le feu
    maison_feu
  • certains dégâts d’eau
  • le vol ou le vandalisme

3) Certaines causes de sinistre sont par contre exclues du contrat, entre autres :

  • les inondations, glissements de terrain, tremblements de terre, éboulements
  • la pollution
  • les guerres, actes terroristes et attaques nucléaires

4) Le contrat d’assurance précise aussi qu’il est impossible d’obtenir une protection pour les objets illégalement acquis et pour les dommages provoqués par vos propres actes criminels. En êtes-vous surpris ?

5) Deux types de contrats sont généralement offerts : le tous risques, qui comprend donc toutes les causes énumérées au paragraphe 2), ou les risques spécifiés, soit une sélection des sinistres contre lesquels vous demeure est assurée. Lorsque vous achetez une assurance habitation, il est possible d’ajouter certaines protections supplémentaires à l’assurance de base, notamment les dommages causés par l’eau au niveau des fondations et refoulements des égouts ou les dommages causés par l’eau au-dessus des fondations. Un autre ajout à l’assurance couvre les piscines et les spas pour les bris causés par le gel, la neige et la glace. 

6) L’assurance couvre bien sûr votre propriété, mais aussi tous les biens qu’elle contient. Faire un inventaire de vos possessions est donc fortement recommandé, d’abord pour les réclamations, puis pour établir la valeur de vos avoirs. Cet inventaire tient lieu d’aide-mémoire. En effet, nommer chaque objet dans chaque pièce de votre maison, le contenu de chacun des tiroirs, celui des boîtes entassées dans un placard au fond du sous-sol, relève de l’exploit. Si vous arrivez à le faire à l’instant, imaginez reproduire l’exercice alors que les restes carbonisés de votre maison fument encore sous vos yeux. 

7) Vous souvenez-vous exactement du montant payé à l’achat de votre sofa, il y a dix ans? Un inventaire mis à jour permet l’évaluation rapide de la valeur de vos biens. Il est suggéré d’y joindre des factures et des preuves vidéo ou photo, et, bien sûr, d’en conserver une copie hors de la maison. L’inventaire vous assurera aussi de la justesse de votre indemnisation. Un contrat de base prévoit une limite de remboursement pour chaque classe de biens. En cas de vol, par exemple, le maximum remboursable pour les appareils électroniques (ordinateurs, supports audio, etc.) se situe généralement entre 1000 $ et 2000 $. Si votre inventaire révèle que vous possédez, en fait, 5000 $ d’appareils, vous pouvez faire augmenter votre couverture. Info-Assurance a mis en ligne une liste des limitations dans la plupart des couvertures d’assurance habitation.

8) S’il advenait que vous ayez envie de déménager, sachez qu’il vous faudra signer un nouveau contrat d’assurance habitation. Toutefois, lorsque le déménagement en tant que tel aura lieu, votre ancienne demeure ainsi que la nouvelle seront couvertes par l’ancienne assurance durant 30 jours. Notez que votre ancienne police peut être modifiée si des changements s’appliquent au nouvel emplacement. Si vous deviez faire usage d’un local d’entreposage, les biens s’y trouvant temporairement seraient aussi couverts. Et si, pour économiser quelques dollars, vous décidiez de demander l’aide d’amis, d’éventuelles blessures seraient aussi couvertes par vos assurances. Un argument béton, si certains se montrent réticents !

Astuces pour réduire la facture

Il ne fait aucun doute qu’assurer votre habitation est dans votre intérêt et apporte beaucoup de quiétude, mais cela peut-être onéreux. Pour réduire votre prime, vous pouvez user de quelques astuces. D’abord, prenez le temps de magasiner. Vu la quantité d’offres sur le marché, il est presque certain que l’une d’entre elles pourra vous satisfaire. Certains assureurs proposent même de faire une demande de soumission en ligne. 

9)La plupart des compagnies offrent un rabais si vous assurez votre maison, voiture et chalet au même endroit (parce qu’un chalet doit effectivement être assuré). 

10)Augmenter le montant de la franchise peut aider à réduire les paiements, mais à condition d’être certain de pouvoir la débourser si  nécessaire. Généralement, de 250 $ à 500 $ suffisent à faire une différence. 

11)L’installation d’un système d’alarme relié à une centrale entraîne souvent un rabais. 

12)Informez votre agent de tous travaux de  plomberie ou d’électricité effectués; une maison bien entretenue coûte moins cher d’assurance.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Fabien Major 12992 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte