Magazine France

Marseille: comment le Front national a encore frappé.

Publié le 13 mai 2014 par Juan

Marine Le Pen ne connaît pas les paroles de la Marseillaise.



Elle l'a reconnu. Elle entonne rarement les couplets exacts de l'hymne national lors des représentations publiques qui le nécessitent.
Comment lui reprocher ?
Nombre d'hommes et de femmes politiques ne sont pas plus adeptes du chant en public. Ce 10 mai, lors de la commémoration de l'abolition de l'esclavage à Paris, ni le président de la République lui-même ni son ministre de l'Education n'ont chanté la Marseillaise.
Pourtant, dimanche dernier, la présidente du Front s'est autoriser à réclamer le limogeage de Christiane Taubira seulement.
Christiane Taubira était ciblée.
Marine Le Pen avait besoin de "récupérer" l'évènement à son compte. De mettre en doute la sincérité nationale d'une Garde des Sceaux métisse qui gêne la droite furibarde et l'extrême droite nationale-socialiste par sa simple présence.
C'était ignoble, mais peu surprenant.
Qu'une fraction de la droite dite républicaine, égarée dans les bas-fonds, ne l'ait pas noté était, ce lundi, consternant.
« Marseillaise » : comme Taubira, Hollande et... par lemondefr

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Juan 53884 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte