Magazine Info Locale

« Ils sont contre Bruxelles mais pas contre les indemnités de Bruxelles »

Publié le 20 mai 2014 par Gezale

« Ils sont contre Bruxelles mais pas contre les indemnités de Bruxelles »

Claude Roiron et Marc-Antoine Jamet. (photo JCH)

L’UMP doit cesser toute forme d’hypocrisie. La presse raconte, ici ou là, que les ténors du parti présidé par Jean-François Copé sont inquiets de la poussée du FN prévue à l’occasion des européennes de dimanche prochain. Il ne faut pas pousser grand-mère dans les orties. Quand on apprend qu’un des animateurs de la société Bygmalion, (grassement rétribuée par l’UMP pour des conventions thématiques peut-être imaginaires) a versé plus de 4000 euros sur le compte de campagne d’un candidat du FN lors des municipales, on se dit que les frères ennemis sont plutôt des cousins plus proches qu’on ne le pense. Si le donateur sait ce qu’il fait, celui qui reçoit l’argent le sait aussi et aucun des deux ne crache donc dans la soupe commune.
Franchement, il ne me viendrait pas à l’idée de financer un candidat d’un parti que je considérerais comme un adversaire à combattre, ce qu’affirment pourtant du FN Copé et compagnie. En fait, ces faux semblants sont destinés simplement à maintenir l’idée qu’il existe une opposition réelle entre UMP et FN. Il s’agit, si j’ai bien compris, de permettre à des recalés du suffrage universel majoritaire à deux tours, de récupérer un mandat en un seul tour et à la proportionnelle. Les Morano, Alliot-Marie et leurs compères vont donc récupérer un siège de parlementaire même s’ils ne mettent jamais les pieds à Strasbourg. On sait que Jean-Marie Le Pen (3e mandat à venir) sa fille, Jean-Luc Mélenchon (Front de gauche) et d’autres députés, socialistes aussi malheureusement, brillent par leur absence au Parlement européen dont ils se soucient de l’activité du tiers comme du quart. Comme le dit bien Cambadélis « ils sont contre Bruxelles mais pas contre les indemnités de Bruxelles. »
Revenons au vote de dimanche prochain. Les sondages confirment que le FN est en tête, suivi de près par l’UMP et de plus loin par le PS-PRG qui fait un peu mieux qu’en 2009. Dans notre région, Gilles Pargneaux et Claude Roiron, pour le PS, ont toutes les chances d’être élus. Ils seront d’ailleurs présents pour le Grand meeting régional du PS qui se tiendra demain mercredi 21 mai à Sotteville-lès-Rouen où se relayeront Laurent Fabius, le premier secrétaire national du PS Jean-Christophe Cambadélis et les candidats Gilles Pargneaux et Claude Roiron. (voir ci-dessous)
Dans le contexte général de défiance à l’égard de l’Union européenne (à tort ou à raison) et compte tenu de la faible participation annoncée, il va de soi que chaque voix aura une importance évidente. Si les personnes âgées se rendront aux urnes pour voter à droite en majorité, les jeunes de 18 à 25 ans, eux, ne semblent pas comprendre la nature des enjeux. Et quand on apprend que 54 % des personnes interrogées ne savent pas ce qu’est l’holocauste, on mesure à quel point vivre en paix en Europe semble être une seconde nature immuable et éternelle. Face aux défis que nous lancent le changement climatique et les populistes nationalistes, il serait bien que les pro-européens l’emportent sur les eurosceptiques. Malgré tous les défauts de l'Union européenne…
« Ils sont contre Bruxelles mais pas contre les indemnités de Bruxelles »

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Gezale 7337 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine