Magazine Design et Architecture

Feng shui

Publié le 22 mai 2014 par Aelezig

Le feng shui (littéralement « le vent et l'eau ») est une croyance et un art millénaires d'origine chinoise qui a pour but d'harmoniser l'énergie environnementale d'un lieu de manière à favoriser la santé, le bien-être et la prospérité de ses occupants. Cet art vise à agencer les habitations en fonction des flux visibles (les cours d'eau) et invisibles (les vents) pour obtenir un équilibre des forces et une circulation de l'énergie. Il s'agit de l'un des arts taoïstes, au même titre que la médecine traditionnelle chinoise ou l'acupuncture, avec lesquelles il partage un tronc commun de connaissances. Le feng shui est une sorte de médecine de l'habitat.

Des missionnaires chrétiens parcourant la Chine au XIXe siècle ont traduit la notion de feng shui en « géomancie ».

z12

Boussole feng shui

Historique

La première trace d’utilisation des principes de base du feng shui en Chine remonte approximativement entre 4000 et 4500 ans avant Jésus-Christ. Dans la province de Yangshao, on a découvert des tombes où était appliqué un système de placement et d’organisation suivant des principes qui fonderont plus tard les bases du feng shui. La nature du sol, la configuration de l'environnement, la prédiction du climat, des épidémies, tous ces éléments vont être étudiés par les Sages, durant plusieurs millénaires, pour arriver à une compréhension globale des mécanismes terrestres, humains et célestes. Telle est la raison d'être du feng shui.

Depuis des siècles, les Chinois s'y réfèrent pour concevoir leurs cités. La ville de Ganzhou dans la province de Jiangxi a été la première ville construite suivant les principes du feng shui, il y a 1200 ans. Interdit sous le régime de Mao Zedong, il est aujourd'hui redevenu populaire et les peuples d'Asie de l'Est y font appel pour améliorer leur qualité de vie, leur santé au sein de leur habitat, et la rentabilité de leurs locaux commerciaux.

Une variante du feng shui est principalement utilisé pour l'organisation des lieux de sépulture, ceux-ci étant choisis et orientés suivant des principes permettant d'assurer la pérennité des descendants sur plusieurs générations. Agir sur la configuration d'un lieu de sépulture correspond, selon la pensée extrême-orientale, à faire une action sur tous les membres des descendants de cette famille.

z15

Le carré magique

Les principes de base

Le Qi : L'objectif du feng shui est l'identification et l'optimisation des flux de qi (souffle vital). Ces flux de qi sont influencés par les formes, les forces et les matières composant l'environnement. Comme :

Le yin et le yang : En feng shui le principe du yin (féminin, lune, réceptif, calme, froid, inertie, chiffres pairs...) et du yang (masculin, soleil, activité, chaleur, mouvement, chiffres impairs) est utilisé pour évaluer et déterminer la nature d'un environnement. Celui-ci sera, par exemple à dominante yin, yang, ou en parfait équilibre. Le yin et le yang sont en mouvement perpétuel. Rien n'est immuable, rien n'est figé, tout est en perpétuel mouvement. Par exemple, l'eau peut être yin sous forme de glace, par rapport à l'eau liquide qui sera alors de nature yang. Un immeuble est yin (froid, inerte), une route est yang (active).

Les cinq éléments, wu xing : Les cinq éléments sont le bois, le feu, la terre, le métal, et l'eau. Ces cinq éléments sont assimilés à des comportements du qi.

Formes et couleurs : Elles s'associent aux cinq éléments. Une forme triangulaire sera assimilée au feu, à la couleur rouge, à un mouvement ascendant et une saveur amère, à une saison chaude. Une forme ronde sera assimilée à l'élément métal, aura un mouvement de contraction, assimilé à la couleur blanche et aura une saveur piquante. Une personne qui désire activer une énergie feu dans son intérieur, elle devra mettre des formes triangulaires, des matériaux de nature feu. Mais mettre un poster représentant la mer ne donnera pas un effet eau selon la cosmologie taoïste, car ce poster est du papier qui n'est pas de nature eau !

Le facteur temporel : Le Tong Shu ou calendrier chinois est utilisé pour connaitre et identifier les influences annuelles, mensuelles et journalières. Le changement de l'année chinois a lieu au mois de février et les influences sur les qualités de qi varient à partir de chaque nouvelle année suivant un cycle de 60 années.

Les outils

La boussole ou luopan : Elle comprend plusieurs anneaux. Chaque anneau correspond à des indications spécifiques suivant les formules utilisées. Il y a trois types principaux de luopan : le San He (les trois harmonies), le San Yuan (les trois cycles) et le Zhong He qui combine les deux précédents. Chaque école a son propre luopan qui regroupe les formules utilisées par cette école.

Le ba gua : Le ba gua est utilisé pour positionner chaque élément dans la maison. C'est un diagramme octogonal utilisé dans les analyses feng shui. Le sud est toujours placé en haut et le nord en bas. Cette disposition est en relation avec le champ magnétique terrestre. Chaque direction de l'octogone (nord, nord-est, etc.) possède des qualités particulières liées à la course du soleil pénétrant dans l'habitat.

z13

Le ba gua

Le Carré du Lo Shu ou carré magique : C'est un carré de neuf cases numérotées de telle façon que toutes les lignes, toutes les verticales, toutes les diagonales donnent 15. Il est utilisé comme règle de calcul dans l'établissement du schéma énergétique d'une habitation et la détermination de certains transits d'énergie. Selon la légende, il y a 3 000 ans, une tortue était sortie de la rivière et portait sur sa carapace le carré magique du Lo Shu. Le Lo Shu correspond à l'emplacement des neuf étoiles volantes. Le déplacement de ces étoiles volantes suit un cheminement fixe et bien précis. Chaque chiffre du carré représente un élément. Ainsi, le 1 représente l'élément eau au nord, le 8 la terre, le 3 le bois, le 4 le bois, le 9 le feu, le 2 la terre, le 7 le métal, le 6 le métal et le 5 la terre. C'est à partir de ce carré que l'on définira les zones à éviter ainsi que les zones à énergétiser. Le 2 et le 5 par exemple sont néfastes donc à éviter, tandis que le 1, le 6, le 8 et le 9 sont favorables.

L'utilisation d'aujourd'hui

Le feng shui a une place importante dans la construction des bâtiments chinois. Certaines villes voient leurs immeubles quasiment entièrement construits en fonction de ces règles. On a très souvent recours aux maîtres de feng shui et la plupart du temps pour des prix très onéreux.

Une cage d'escalier a dû être inversée dans un immeuble à Hong Kong, suite aux recommandations d'un maître. La tour de la Bank of China à Hong Kong a engendré une "lutte" avec d'autres sociétés, à cause des angles aigus de ce gratte-ciel.

Le feng shui ne joue pas seulement sur la décoration et l'aménagement des pièces mais aussi sur l'emplacement du terrain lui-même. Il peut être devenir très contraignant car chaque pièce doit être organisée d'une manière spécifique pour pouvoir être harmonieuse, ce qui laisse peu de place à la liberté d'entreprendre...

Depuis le milieu des années 1980, le feng shui a fait son apparition en Occident, d'abord aux États-Unis.

z17

La variante New Age

Une variante dite New Age consiste à diviser les maisons en neuf secteurs (prospérité, carrière, etc.) sans utiliser la boussole, mais en définissant un nord symbolique toujours situé là où se trouve la porte d'entrée qui devient le référentiel. Cette méthode est aussi appelée « feng shui des Böns » tibétains ou « feng shui de l'intention » ou encore « Méthode des trois portes ». Elle mélange des principes tantriques bouddhistes tibétains et chinois, des concepts taôistes, des superstitions populaires et des notions plus modernes telle que la psychologie et le design. C'est un développement très récent initié par Thomas Lin Yun aux É�tats-Unis en 1986, assez controversé. L'amalgame fait entre différents courant religieux et philosophiques ne reposerait sur aucune évidence archéologique ou historique, contrairement aux grands courants du feng shui chinois traditionnels.

Ce « feng shui des Böns » est donc une branche qui ne fait pas partie du canon traditionnel du feng shui chinois. De par sa facilité d’application et de compréhension cette technique est néanmoins devenue une forme répandue de feng shui pratiqué « à l’occidentale », ce qui a facilité les amalgames avec des notions modernes n’ayant pas de rapport avec le feng shui historique.

Le fondement scientifique

Le feng shui s'appuie sur de nombreux postulats non admis par la communauté scientifique, puisque n'ayant jamais été prouvés à travers aucun protocole scientifique. Cette discipline est à ce titre parfois qualifiée de pseudo-science. Ses détracteurs lui reprochent notamment l'emploi de concepts invérifiables concernant le lien entre un lieu et le bien-être des individus. Certains réclament la réalisation d'une étude répondant à des critères scientifiques, notamment dans le cadre d'une clinique du sommeil, afin de mesurer l'impact du feng shui sur la qualité du sommeil.

D'après Wikipédia

Cet article a été programmé car je suis absente jusqu'au 25 mai. Je répondrai à vos messages dès mon retour.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Aelezig 127315 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte