Magazine Politique

La Maternité des Lilas et son CIVG doivent rester Aux Lilas !

Publié le 24 mai 2014 par Blanchemanche

La maternité des Lilas, qui fête ses 50 ans cette année, est reconnue pour son savoir-faire, sa conception de la médecine qui place les personnes au centre des soins, l’accueil réservé aux couples ainsi que l’attachement du personnel à laisser aux femmes le choix de disposer librement de leur corps.Doté d’un centre de planification et d’un centre d’interruption volontaire de grossesse, la Maternité des Lilas propose toutes les méthodes d’avortement, jusqu’à 14 semaines d’aménorrhée conformément à la loi, ce qui est loin d’être le cas partout en France comme en Ile de France.Depuis 4 ans, les menaces sur la Maternité des Lilas se sont multipliées : proposition de fermeture puis délocalisation à Montreuil, après des promesses publiques de reconstruction sur un terrain disponible à proximité ! Cette année, la lutte conduite par le personnel et un collectif d’usagers, soutenue notamment par des associations féministes et des syndicats s’intensifie face aux attaques du Ministère de la Santé et des Affaires Sociales et Mme Marisol Touraine et de l’Agence Régionale de Santé, dirigée par M. Claude Evin.La semaine dernière, le groupe hospitalier Diaconesses Croix Saint Simon a déclaré qu’il se retirerait au 31 août 2014 du Conseil d’administration de l’association Naissance (Maternité des Lilas, Hôpital des Diaconesses, Hôpital de la Croix Saint Simon). Les conséquences immédiates seront, soit la liquidation pure et simple de la Maternité, soit son rattachement au groupe hospitalier Diaconesses Croix Saint Simon mais sans le CIVG !Une proposition non sans ironie ! En effet, M. Claude Evin, affirmait le 16 avril dernier lors d’une réunion à l’ARS Ile de France, vouloir faciliter le parcours de soins des franciliennes en matière d'IVG à travers le dispositif FRIDA (Favoriser la Réduction des Inégalités d’accès à l’Avortement). Il semble que cette même l'ARS ne s'opposerait pas, à notre connaissance, à cette nouvelle disparition d’un CIVG, privant ainsi les 1000 femmes qui chaque année ont besoin du CIVG de la Maternité des Lilas pour avorter alors que la situation de l’accès à l’IVG est déjà critique en Ile-de-France !Durant sa campagne, le 8 mars 2012, le Présidente de la République s’était pourtant engagé à la reconstruction de la Maternité… Les promesses, n’engagent-elles donc que ceux qui y croient ?Le Planning Familial déplore ce double discours gouvernemental. D’un côté, il clame haut et fort son souci des droits des femmes, inscrit le remboursement à 100% de l’avortement dans le Code de la Sécurité Sociale mais dans le même temps, il ne cesse de réorganiser l’offre de soins partout en France, considérant, à l'évidence, l’avortement, donc les droits des femmes, comme une variable d’ajustement !Le Planning Familial dénonce et s’oppose au projet de fermeture de la Maternité des Lilas comme de son CIVG. Il assure de tout son soutien le personnel de la Maternité et son collectif de défense.Le Planning Familial demande donc la reconstruction de la Maternité des Lilas et de son CIVG aux Lilas comme l’abrogation de la loi HPST et l'arrêt immédiat de toutes les restructurations hospitalières.
La Maternité des Lilas, son centre de planification et son CIVG doivent continuer aux Lilas !http://www.planning-familial.org/communiques-pressehttp://www.planning-familial.org/sites/internet/files/2014-05-12_cp_mater_des_lilas.pdf

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Blanchemanche 29312 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines