Magazine France

L’Europe en danger de mort ? Si c’est pour bouffer du libéralisme, qu’elle crève !

Publié le 24 mai 2014 par Gédécé @lesechogaucho

Vote-utile-vote-front-de-gaucheC’est le titre d’un article du Nouvel Obs de l’inénarrable social libéral Laurent Joffrin,  qui nous explique en substance que par une conjonction inédite d’abstention record,  de montée de l’extrême droite, accolée à l’erreur de timing du Tafta, qui se fait dans le dos des peuples, on risque fort de voir advenir une catastrophe :

"Au-delà des faux-semblants, des étiquettes trompeuses, des protestations démocratiques, derrière ce concept fou de populisme qui veut tout dire, c’est-à-dire rien, il n’y a qu’une voie en dehors de l’Union : le retour du nationalisme. Beaucoup d’anti-européens s’en défendront. Ils invoqueront la souveraineté populaire, la défense d’une "identité malheureuse", la solidarité entre citoyens qui suppose un cadre national."

Mais bien vite on retrouvera la vraie nature du discours anti-européen : la fermeture, l’intolérance, la dureté à l’égard des étrangers, la restauration des frontières à l’ancienne, l’isolement, le renoncement à toute influence planétaire, illusions brutales et dangereuses dont on espère la protection contre la mondialisation mais qui ne protégeront rien d’autre que la bêtise à front de taureau de ceux qui sont nés quelque part.

La solution du barbichu (ma non tropo ) ?

"seuls deux candidats méritent d’être soutenus pour l’élection et la présidence de la Commission : Martin Schulz le social-démocrate et Ska Keller la députée verte."

Autrement dit, le vote utile, une vieille lune qui pourtant n’a jamais fait recette, comme en témoigne la raclée du PS aux municipales… Mais Mr Joffrin continue d’exploiter ce filon désaffecté…. Normal : il est sur cette même ligne, celle qui se fait des couilles en or tout en prétendant défendre les intérêts populaires en soutenant un social libéralisme qui a fait faillite partout en Europe. Et dont le confusionnisme politique qui floute la frontière entre la droite et la gauche est à l’origine même de la montée des extrémismes droitiers, soutenus par le désespoir de ceux qui n’ont plus rien à perdre, croyant avoir tout essayé…

Pourtant, avec Juan, qui revient de loin, je dis aussi que le seul vote utile, celui qui lutte contre les intérêts dominants en tentant de préserver les peuples européens d’un libéralisme dévastateur dont la synthèse absolue est le Tafta, c’est celui pour le Front de Gauche.

Car enfin, à ceux qui brandissent l’idée de l’Europe comme un rempart contre les guerres et un étendard pour la paix, je réponds qu’aujourd’hui, la guerre est économique, et que ce sont les peuples qui en souffrent le plus. Et il nous faudrait donc voter pour des gens qui en portent le blason comme l’idéologie ?

Une autre Europe est possible. Et elle n’est certainement pas libérale. C’est un cul de sac civilisationnel, politique, et économique. L’avenir le démontrera. Même si je suis mort avant pour vous dire que j’avais raison…


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Gédécé 130147 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog