Magazine Culture

Réflexions à chaud sur de noires élections européennes ...

Publié le 25 mai 2014 par Michelsanto
Réflexions à chaud sur de noires élections européennes ...

Selon les premières estimations réalisées par les instituts Harris Interactive et Ipsos, le Front national recueillerait entre 24,5% et 26% des voix, l'UMP 20% à 21%, le PS et le PRG 14% à 15%, l'UDI et le MoDem 9% à 10,5%, EELV 9% à 9,5% et le Front de gauche autour de 6,5%. Les autres partis termineraient sous la barre des 5%, score nécessaire au niveau d'une des huit grandes circonscriptions pour obtenir un siège d'eurodéputé.

Le Front national vainqueur incontestable de cette élection quadruple donc son score d'il y a cinq ans . L'UMP échoue à obtenir la première place et perd huit points par rapport à son score de 2009, et le centre droit: aujourd'hui alliés dans l'Alternative, le MoDem et l'UDI obtient deux petits points de plus que le Modem seul en 2009.

Pour le PS, il s'agit d'une véritable débâcle, puisqu'il se retrouve avec un score électoral égal ou presque à celui des européennes de 1994 (14,49%). Sans que cela profite aux autres formations de gauche, EELV divisant quasiment son score par deux par rapport à ses 16,3% de 2009, notamment ...

Voilà pour les faits ! Pour les commentaires, d'abord une profonde tristesse et une grande honte à voir ainsi notre pays donner une image de lui aussi contraire aux valeurs qu'il sût incarner tout au long de son histoire ; des valeurs et des principes dans lesquels se reconnaissent encore tant de peuples ; des peuples qui demain se tourneront vers nous pour nous demander d'où vient ce mal qui infecte ainsi notre identité et atteint notre honneur .

Ce mal, contrairement à tout ce que je viens d'entendre à l'instant , ne vient pas de l'Europe mais de France et de France principalement . C'est le mal du mensonge, de l'absence de courage , de la division et du déshonneur , parfois .

Cela fait plus de 30 ans en effet que nos élites politiques mentent aux français en leur faisant croire que la situation économique et financière n'est pas aussi grave que ce qu'en disent les mauvais augures ; plus de 30 ans , et à coups d'alternances , qu'on recule et reporte sans cesse les réformes de structures nécessaires en pariant sur des réformes sociétales pour masquer le manque d'audace à affronter les problèmes de fond ; plus de 30 ans que s'affrontent des majorités plus préoccupées de conserver ou de conquérir des postes et des pouvoirs que de l'intérêt de tous et de celui de l'Etat ; plus de 30 ans enfin que de scandales en affaires et compromissions les partis de gouvernement payent le prix d'affairistes et d'ambitieux prospérant en leur sein ... À Paris et en province !

Le reste, je veux dire la responsabilité, l'éloignement , que sais je encore , de l'Europe, ne tient pas ! Même si elle est le bouc émissaire facile et favori de nos gouvernements qui orientent sans cesse vers elle nos frustrations et nos peurs.

Oui, la situation est sérieuse et grave . Mais rien n'est jamais acquis !

Que le gouvernement et sa majorité se concentrent sur l'essentiel ; que l'opposition s'organise et crédibilise son projet ; que des compromis s'établissent sur des réformes de structures ; que les actions suivent, y compris et surtout contre des élus qui , comme ceux de ma région Languedoc-Roussillon, ne veulent rien entendre aux réformes les concernant ; que soient abordés enfin, sans concessions et sans démagogie, les problèmes touchant à la sécurité et à l'immigration et , j'en suis convaincu, nous n'aurons plus à revivre de soirée électorale aussi désespérante .

Vivement demain !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Michelsanto 4697 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte