Magazine Science & vie

Un micro-ravageur au revers des feuilles de rosiers...

Publié le 26 mai 2014 par Jardinoscope @jardinoscope

Cicadelle du rosier
Edwardsiana rosae

( Linnaeus,  1758 )

Cicadelle-et-son-exuvie

Exuvie abandonnée (en haut) et nymphe avec ébauche alaire

Carte d'identité :
Synonyme : Typhlocyba rosae,...
Insecte piqueur-suceur de la Famille des Cicadellidae, sous-Famille des Typhlocybinae.
Taille : Environ 3,5 à 4 mm de long.
Les adultes ailés ont une couleur générale jaunâtre pâle à blanchâtre et l'abdomen est jaune.
Les pattes arrières puissantes leur permettent de sauter et de s'envoler prestement d'une plante à l'autre.
La tête de forme arrondie porte deux antennes prolongées par une longue soie très fine.

Les larves de Typhlocyba rosae font moins de 1 mm pour le premier stade larvaire et de 3 mm pour le dernier stade avec ébauches alaires. Elles sont translucides, blanchâtres à vert-fluo et se déplacent "en crabe" très rapidement.

Période de vol :
Il y a 2 générations/an. En automne, les œufs blancs translucides et allongés - difficiles à voir -  sont pondus sous l'épiderme des pousses des plantes hôtes. Les nymphes éclosent en mai, se nourrissent de la sève des feuilles pour arriver à maturité en juillet. Cette génération va alors pondre ses œufs dans les tissus foliaires qui donneront naissance aux larves de la deuxième génération. Les adultes arriveront à maturité en Août-Septembre. Et le cycle recommencera par la ponte des œufs avant l'hiver pour préparer le printemps suivant.

Plantes hôtes:
Edwardsiana rosae est une espèce largement répandue tant en Europe qu'en Amérique sur les Rosaceae, surtout sur les rosiers grimpants. Mais cette espèce de cicadelle peut également vivre sur les aubépines (Crataegus), les Sorbiers (Sorbus), les Chênes, les pommiers et sur d'autres plantes de jardin...

Dégâts :
Très farouches, les cicadelles du rosier se trouvent presque toujours sur la face inférieure des feuilles de la sève desquelles elles se nourrissent. Les feuilles infestées sont plus ou moins décolorées et/ou tachetées par les multiples piqûres de nutrition, d'autant plus par temps chaud et sec. En cas de prolifération massive de ces insectes, les feuilles peuvent brunir voire tomber prématurément.


  • Un bel insecte transmetteur de maladie cryptogamique…
    Un bel insecte transmetteur de maladie cryptogamique…
  • Un insecte miniature somnole sur le mur de la maison
    Un insecte miniature somnole sur le mur de la maison
  • Une fausse cicadelle rencontrée en corse cet été...
    Une fausse cicadelle rencontrée en corse cet été...
  • Une chanteuse infatigable assourdissante difficile à voir!
    Une chanteuse infatigable assourdissante difficile à voir!
  • Des insectes miniatures aux couleurs chatoyantes…
    Des insectes miniatures aux couleurs chatoyantes…
  • Cette cicadelle m'attendait sur la porte du garage…!
    Cette cicadelle m'attendait sur la porte du garage…!
  • Les cicadelles sont petites, difficiles à voir et à identifier
    Les cicadelles sont petites, difficiles à voir et à identifier
  • Qui sont ces "cracheurs" indélicats ?
  • Les pucerons, envahisseurs de nos rosiers…
    Les pucerons, envahisseurs de nos rosiers…
  • Une petite punaise rouge et noire rencontrée en corse
    Une petite punaise rouge et noire rencontrée en corse


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jardinoscope 6444 partages Voir son profil
Voir son blog

Dossiers Paperblog

Magazine