Magazine Politique

Réflexions post-électorales... #Europe

Publié le 26 mai 2014 par Falconhill
Réflexions post-électorales... #Europe J’ai apprécié de passer une soirée électorale loin des bureaux de vote de dépouillement de mon village… J’ai donc pu assister, à nouveau, à la surprise des résultats qui s’affichent à 20 heures… Aujourd’hui, avec de nombreuses heures de sommeil en plus, voilà mes réactions, à froid…
Le choc du résultat. Je m’attendais à un FN en tête. Je ne m’attendais pas à ce qu’il fasse le double du PS, qu’il dépasse l’UMP de  points. On a largement dépassé le vote « contestataire », ou le vote « raciste » que voudrait faire croire certains… Je me suis par contre beaucoup amusé de voir que le FN fait presque fois plus de voix que ses cousins du Front de Gauche. Ils en appellent toutes les cinq minutes au peuple : ce dernier leur a montré qu’ils ne représentaient décidément pas grand monde. C’est rassurant.
Le gouvernement, le PS et Cambadelis ont réussi leur coup : Ils ont un FN fort.  Le PS a décidé de faire campagne uniquement contre et par rapport au FN. Le summum aura été quand Cambadelis a annoncé vendredi que le PS lancerait une grande campagne pour le vote des étrangers après cesélections européennes. C’était évident que le FN arriverait en tête. Ils ont réussi. L’UMP a lamentablement échoué à s’intercaler dans ce jeu, tant pis pour eux. Pour autant, il est évident que le vote (et l'abstention) est une sanction pour la présidence actuelle...
Consternantes réactions de militants ou de responsables politiques, qui ont « honte »… Honte de la France, qui a mis le FN en tête. Honte plus de 1 français sur 2 qui ne sont pas allés voter. C’est incroyable, après tant d’année, d’être toujours aussi con. Je suis désolé, mais je ne vois pas, plus, d’autres termes. Si les français ne sont pas allés voter ou ont voté massivement FN, c’est leur faute à eux, responsables politiques républicains aux affaires, militants qui les soutiennent.
Si je devais avoir honte aujourd’hui, ce serait des partis républicains que j’aurais honte. De l’opposition républicaine qui a mis en avant des Copé, Dati, Morano, Alliot-Marie, ou le dircab de Copé dont j’ai omis le nom (Marine Le Pen a fait le double de ses voix…) Si je devais avoir honte, ce serait du pouvoir actuel. Mais je ne vais pas tirer sur l’ambulance : le constat est accablant. Le changement c’est maintenant et moi président normal tout ça… C’est calamiteux. On devait voir ce qu’on devait voir. On a vu. Il ne reste « plus » que trois ans… Si je devais avoir honte aujourd’hui, ce serait aussi de ses militants zélés et fanatiques aux œillères incroyables. C’est bien d’insulter, sur les réseaux sociaux et ailleurs, tous ce qui ne partagent pas vos avis. C’est bien de relayer la propagande officielle comme un bon petit soldat. La pravdasphère de gauche et de droite est toujours la même… Mais ces militants, ils devraient aussi se regarder un peu eux : ils ont honte des électeurs qui ne les ont pas suivi, mais ont-ils donné à ceux-ci de les suivre ?
J’attends maintenant que la droite républicaine se ressaisisse, et vite. J’avais émis hier soir un tweet du genre «  La droite républicaine doit devenir sérieuse. On arrête avec les Copé, Dati, Morano, etc... ? On met aux manettes des gens dignes ? ». Je suis content, il a été retweeté un paquet de fois (je suis zinfluent). Je parlais tout à l’heure des militants. C’est quand même fou que les militants de l’UMP aient contribué à mettre à la tête de leur parti un repoussoir tel que Copé, avec à ses coté des Morano, des Dati, des Tabarots. C’est fou : ça montre que ces militants, politisés voire même plus, sont complétement à l’ouest et déconnectés de la réalité. Ils sont à l’image des responsables politiques…
Face au pouvoir qu’on a en ce moment, une opposition simplement digne, sérieuse et humble réussira à changer la donne. Une opposition qui se base sur des valeurs républicaines, et qui choisit de mettre au cœur de sa politique les gens qui travaillent, qui produisent, qui donnent de la richesse au pays. Et une opposition incarnée par des gens sérieux. C’est très possible de proposer une alternative sérieuse (j’insiste sur ce terme) et qui donne espoir et envie. En face d’un pouvoir incarné aujourd’hui par des Hollande, Royal, Montebourg, et soutenu par un appareil d’apparatchik tels Désir avant ou Cambadelis aujourd’hui, on peut (et on doit) proposer autre chose que du CopéMorano ou du populisme de base.
Et vue la manière dont est gouvernée le pays, ce serait une faute et une incompétence de ne pas parvenir à redresser la droite républicaine. Ce serait une faute de pas parvenir à incarner une alternative sérieuse. Mais bon… Y a qu’à, y a qu’à… Quand on voit que les militants de l’UMP ont reconduit Copé, on se dit que bon…
D’ici là, j’espère que François Hollande ne viendra pas à la radio pour dire que finalement les élections présidentielles et législatives seront-elles aussi reportées d’un an. Et on verra la suite, si suite il y a…
Mais je n’oublie pas non plus que si les européennes devaient dire quelque chose, Bernard Tapie, Charles Pasqua, Philippe De Villiers ou Daniel Conh-Bendit auraient été premier ministre. Et que Sarkozy n’aurait plus du exister après sa défaite aux européennes.
Donc bon… Restons calmes. Mais redevenons dignes et sérieux : ça fera du bien à tout le monde. 

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Falconhill 1369 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines