Magazine

KAISER CHIEFS – Education, education, education & war (2014)

Publié le 29 avril 2014 par Papasfritas69

Kaiser chiefs - Education, education, education & war

De qui parle-t-on ? :

Groupe Anglais, actif depuis 2003, composé de cinq personnes : Ricky Wilson, Andrew White, Simon Rix, Nick Baines et Vijay Mistry.

De quoi parle-t-on ? :

Indie-rock dynamique et classique, qui s’inscrit dans la mouvance Brit-pop.

Rythme :

-   Je me suis endormi dans mon fauteuil

-   Ne me perturbe pas quand je lis en même temps

-   Mes pieds se mettent à bouger

-   Je me lève et je fais la danse de l’épaule

-   Mes enfants sautent comme des cabris dans la pièce

Des titres comme The factory gates ou Ruffians on parade mettront certainement le feu lors des nombreux concerts du groupe.

Accessibilité :

-   Après plusieurs écoutes je n’ai toujours pas saisi la mélodie

-   Plusieurs écoutes sont nécessaires avant d’apprécier la mélodie

-   Mélodie agréable mais sans aspérité

-   Les refrains entrent directement dans ma tête

-   Que des hits taillés pour les stades

Alternance de pop-songs et de titres rock assez couillus ayant pour traits communs l’imparable fluidité de leurs refrains.

Audience :

-   Musique que madame me demande de réécouter

-   Peut-être écouté en famille sans déranger madame

-   Madame s’en va quand je l’écoute

-   Tellement bizarre que je fais attention d’être seul pour l’écouter

-   Tellement bruyant que mes voisins ne me parlent plus

Les Kaiser chiefs enchainent les tubes depuis leurs débuts. Outre-manche cette notoriété dépasse maintenant le simple cadre du groupe : Ricky Wilson a été choisi comme juré dans la version Anglaise de The Voice.

  

Qualité audiophile :

-   J’ai l’impression que c’est mon voisin qui écoute l’album

-   Le format MP3 n’altérera pas trop l’écoute

-   S’écoute impérativement en format non compressé (CD ou autre)

Rock assez conventionnel et plutôt monocorde, facile d’écoute en format compressé.

Conclusion :

-   Je l’ai écouté une fois mais c’est une fois de trop

-   Après plusieurs écoutes j’ai du mal à m’y faire

-   Je l’écoute facilement mais sans émotion

-   J’ai beaucoup de plaisir à l’écouter

-   Il tourne en  boucle sur ma platine

Sans faire trop de bruit, Kaiser chiefs poursuit son petit bonhomme de chemin sans révolutionner la musique mais sans, non plus, galvauder son style et en proposant toujours des albums de qualité. Le cinquième opus des originaires de Leeds, à l’instar des quatre premiers, comporte son lot de tubes imparables (The factory gates, Coming home, …) et connaitra certainement un meilleur sort commercial que son prédécesseur, The future is medieval, plus faible production du groupe à ce jour. L’intégration de Ricky Wilson dans le jury de la nouvelle saison de The Voice version Anglaise leur apportera d’ailleurs une formidable exposition médiatique.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Papasfritas69 296 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte