Magazine Info Locale

Hyperincinérateur d’Échillais Le défilé fait du bruit à Rochefort

Publié le 26 mai 2014 par Blanchemanche

Les opposants ont créé la surprise, samedi matin, sur le marché, en défilant nombreux et en musique. Le maire Hervé Blanché est venu à leur rencontre.


Le défilé fait du bruit

Le défilé fait du bruit
  • De nouveaux slogans ont fleuri dans le cortège
  • Le défilé fait du bruitDéfilé surprise et déambulation festive, samedi matin, sur le marché, des opposants à l’hyperincinérateur d’Échillais, en présence des musiciens circassiens de Circa Tsuica, installés toute la semaine au Stade Rouge.© PHOTO PHOTOS A. L.

MANIF JEUDIUN BARRAGE FILTRANT Faute d’avoir obtenu l’autorisation de manifester sur le pont du Martrou, Pays Rochefortais Alert’ s’installera, ce jeudi de l’Ascension, à partir de 10 heures, au rond-point Bignon (près de l’école de gendarmerie).Le traditionnel rendez-vous au pied de la statue Pierre-Loti s'est transformé, samedi matin, en déambulation festive dans les allées du marché. Les opposants au projet d'hyperincinérateur d'Échillais ont en effet créé la surprise ce week-end, d'abord en rassemblant plus de 300 personnes, mais surtout parce qu'ils s'étaient adjoint les services de la compagnie Circa Tsuica. Installés toute la semaine au Stade Rouge pour quatre représentations, les musiciens-circassiens ont visiblement été sensibles au combat des anti-incinérateurs.Des élus présentsÀ l'avant du cortège, la joyeuse clique a assuré l'animation. Pendant plus d'une heure, la fanfare, suivie par les manifestants, a déambulé avenue Charles-de-Gaulle, Lafayette et même jusque sous la halle. De quoi faire swinguer plus d'un passant, jusqu'aux élus présents dans le cortège : les élus socialistes de l'opposition rochefortaise André Bonnin et Pierre Feydeau, l'élu d'opposition d'Échillais Roland Lopez ou encore Dominique Droin, ex-candidat divers droite aux municipales.Après plusieurs semaines de discrète mobilisation, auprès des élus notamment, les membres de Pays Rochefortais Alert'(PRA) ont visiblement repris du poil de la bête. L'élection du maire d'Étaules et farouche défenseur du projet, Vincent Barraud, à la présidence du Syndicat intercommunautaire du littoral (SIL), mardi dernier, a rallumé le feu de la contestation. « Nous sommes en colère et plus déterminés que jamais », résume une membre active. De nouveaux slogans ont fleuri samedi : « Royan : Le soleil. Rochefort : la fumée ». « Touriste à Royan. Poubelle à Rochefort ». Ou encore « Royan, Oléron, Rochefort, chacun sa merde ».Venus manifester jusque sous les fenêtres de l'hôtel de ville, les opposants n'avaient pas forcément prévu une rencontre avec un représentant de l'équipe municipale. Ce fut l'autre surprise de la matinée. Hervé Blanché, qui arborait sa ceinture tricolore pour célébrer un mariage, ne s'est pas débiné et est venu à la rencontre des manifestants. Pendant une vingtaine de minutes, le maire de Rochefort, très critiqué pour ne pas avoir été lui-même candidat à la présidence du SIL, a redit sa position : s'il soutient l'incinération, il est contre le TMB (tri mécano biologique) et pour un redimensionnement du site. « Je vais tout faire pour modifier les choses. Mais ne me prêtez pas des pouvoirs que je n'ai pas. Je sais combattre, mais je n'ai pas la science infuse », a déclaré Hervé Blanché.Devant une cinquantaine d'opposants réunis au pied de l'hôtel de ville, le maire a souhaité que la Communauté de communes de Rochefort océan (CARO) obtienne trois ou quatre vice-présidences (dont lui) au SIL. Une position peu convaincante, en tout cas pas assez ferme, pour les membres de PRA, qui entendent bien continuer le combat.AGNÈS LANOËLLE a.lanoelle@sudouest.fr

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Blanchemanche 29314 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte